La prison civile de Vogan a été marquée le week-end dernier par une tentative d’évasion. En effet selon les informations, deux (2) prisonniers dans leur tentative pour échapper aux agents pénitenciers, ont agressé avec une arme blanche trois (3) gardes avant de fondre dans la nature.

Lire aussi : Côte d’Ivoire : les ‘frères de lumière’ en deuil



Mais aux dernières nouvelles, après une chasse l’homme menée, les deux (2) évadés ont été rattrapés et confiés à la brigade territoriale de la ville sur instruction du procureur.

Voici le récit de cette journée, selon un communiqué de la Commission nationale des droits de l’Homme (CNDH)

La Commission Nationale des Droits de l’Homme (CNDH) a été informée d’un incident qui s’est produit à la prison civile de Vogan le dimanche 16 juin 2019 aux environs de 13 heures.

Le lundi 17 juin 2019, elle a effectué une mission dans la ville pour s’enquérir des précisions sur l’incident.

Sur les lieux, la délégation a rencontré les responsables de la prison et le procureur de la République.

Lire aussi : Le Togolais Pascal Agboyibor parmi les 50 avocats d’affaires les plus influents d’Afrique francophone en 2019

Il ressort des faits que pour permettre aux détenus de communiquer par téléphone avec l’extérieur notamment leur famille, l’administration pénitentiaire a mis en place un service téléphonique.

C’est ainsi que dans la journée du 16 juin, deux détenus, après avoir téléphoné, ont agressé et grièvement blessé le surveillant de l’administration pénitentiaire préposé à cette tâche au moyen d’une arme blanche (cuillère aiguisée). Ils ont réussi à lui retirer les clefs, à ouvrir le portail et à prendre la fuite.

Les détenus en cause ont été rattrapés et confiés à la brigade territoriale de la ville sur instruction du procureur. Cet incident a causé au total, trois (03) blessés parmi les surveillants de prison, dont un grièvement.

La CNDH déplore cet évènement malheureux et invite les autorités pénitentiaires et le gouvernement à renforcer les mesures sécuritaires dans les prisons en vue de prévenir de tels incidents.

Fait à Lomé le 18 Juin 2019

Pour la commission

Le Président,

Nakpa POLO