crédit photo : Ministère de l'eau et de l'hydraulique villageoise

Togo / Production de Pure Water : Le gouvernement fait des descentes inopinées

Le Ministère de l’eau et de l’hydraulique villageoise fait une descente inopinée sur le terrain dans les régions de la Kara et Centrale.

L’objectif de cette descente est d’amener les fabricants d’eau conditionnée en sachets à fournir aux populations de l’eau potable produite dans le respect de la réglementation en vigueur.

Très populaires au Togo, car moins chers que l’eau en bouteille, les sachets de ‘pure water’ sont souvent fabriqués sans un respect des normes minimales d’hygiène.

Depuis des années, les autorités mettent en garde les fabricants qui n’ont pas d’agrément des autorités sanitaires.

Les produits de ces fabricants présentent un vrai danger pour la santé des consommateurs.

Les sachets sont souvent remplis avec de l’eau issue de forages illégaux, peu ou pas traitée.

Pour cette raison, le gouvernement a pris des mesures. La production et la commercialisation de l’eau minérale doivent répondre à un cahier de charges.

Toute entreprise désireuse de s’établir en qualité de productrice d’eau minérale qu’elle soit en sachet ou en bouteille doit fournir une carte d’opérateur économique, une autorisation de prélèvement d’eau délivrée par le ministère de l’Eau, une fiche technique, les caractéristiques de l’installation, les résultats d’analyse, le certificat de salubrité valide.

Elle doit également démontrer l’existence de bloc sanitaire et prouver l’existence de contrat avec l’Institut national d’hygiène.

Outre les documents administratifs, les autres éléments exigés visent à garantir la salubrité des lieux de fabrication et la garantie de fournir une eau potable.

Plus d'articles
France : une star internationale sous le charme de Brigitte Macron