Togo : que disent les journaux sur le décès de Jimi Hope ?

La mort de Jimi Hope, le premier rocker de l’histoire de l’Afrique, a fait l’objet des discussions sur tous les médias et principalement, les journaux de Lomé, la capitale du Togo. La nouvelle tombée très tôt le lundi matin, les réseaux sociaux ont vite fait de relayer l’information. Mais il a fallu attendre ce mardi pour lire les réactions dans les colonnes des journaux. À la une, on pouvait voir l’image du célèbre rocker avec sa guitare à la main ou encore, les images de sa jeunesse.

Lire aussi : Togo – Dunenyo Za : la 3ème édition placée sous le signe du vivre ensemble

Au rang de ces presses écrites qui ont rendu hommage à l’illustre artiste disparu, se trouve le bi-hebdomadaire togolais d’informations et d’analyses, “L’union pour la patrie”. Le journal retrace alors le parcours de Jimi qui selon lui reste “d’ailleurs le tout premier Africain” à avoir chanté le Rock. L’Union pour la Patrie a aussi rappelé que : “En réalité, même si la musique l’a fait connaître, c’est pourtant par les arts plastiques que Jimi Hope a pu vivre de sa vie d’artiste”.

Quant à l’hebdomadaire d’information, “Le medium”, il est revenu sur l’oraison de Jimi Hope écrit par l’avocat Sylvain Attoh Mensah. “C’était un artiste de talent dont les œuvres transcendaient le temps et couvrait l’espace. La souffrance des autres le rebutait et il en appelait à l’abnégation et au sens du sacrifice (…) Que le ciel l’accueille pour qu’il s’installe sur le trône des bons et des justes”, peut-on lire à la page 06 du journal.

100 000 poches de sang pour le Togo, le nouveau défi des journalistes

Le journal “L’indépendant express”, fait le lien entre la mort de l’artiste plasticien et celle de son fils, Preston décédé tragiquement, il y a deux ans, dans un accident de circulation.

Le bi-hebdomadaire “L’alternative”, a mis un accent particulier sur le talent d’artiste plasticien et peintre du rocker : « Il a plus de 200 tableaux et des expositions dans le monde. Ces fresques tapissent les murs de Lomé. De l’aéroport à la rue menant à la colonne de la paix, les empreintes de Jimi Hope y restent à jamais ».

Plus d'articles
Un petit garçon moqué parce qu’il porte un cartable “Reines de Neiges” : Disney réagit (photo)