Togo : Trois (3) raisons de vivre et d’investir à Tsévié

Cette troisième publication est la suite d’une saga qui nous a fait découvrir les réalités de la vie à l’intérieur du pays particulièrement dans la ville de Tsévié (Préfecture du Zio). A titre de rappel, les deux précédentes parutions ont retracé l’historique et le lancement du PND Tour dans ladite localité.

Cette saga nous permet aujourd’hui de confirmer le potentiel entrepreneurial en zone rural, hors du cliché des activités “agro-business”, et justifie ainsi le besoin de développer des activités innovantes à forte valeur ajoutée.

Raison N°1 : Proximité avec la capitale économique du Togo

A 15 mn (estimatif du trajet par voiture) de Lomé, la transitivité multiforme de la zone entre les pays de l’hinterland et la capitale togolaise, l’axe routier d’Agbélouvé-Tsévié, l’accès à la 4G, la dorsale Sud de 330Kv depuis le poste électrique de Davié sont des indicateurs de la qualité de vie identiques que celles de Lomé.

Tsévié Acte I : Les rencontres qui nous content nos origines

Raison N°2 : Début d’implantation d’usines

A la veille de la 59ème célébration de l’indépendance, deux inaugurations majeures ont captivé notre attention. Les sociétés African Plastic Technology (tuyaux en PVC destinés à l’assainissement, les forages, l’irrigation, la téléphonie …à Tsévié) et Jus Délice S.A. (transformation  d’ananas à Gbatopé) sont des pionnières.

L’accès à 300 emplois directs et ses corollaires (logement, approvisionnement, loisirs, pouvoir d’achat, etc.,)  esquissent un panorama encourageant.

Lire aussi : Tsévié Acte II : le PND au cœur de la cité

Raison N°3 : Plusieurs intérêts et opportunités dans le viseur

– Le cout abordable du foncier qui d’ici cinq ans va exploser à Tsévié ;

– L’atout du développement de la chaine de valeurs agro-sylvo-pastoral, futur grenier du Togo ;

– La dynamique des programmes ruraux avec les investissements et l’appui des partenaires financiers et techniques ;

– L’accessibilité à des pans vierges esquissant des possibilités pour un entrepreneur ayant du flair ;

– L’inexistence d’une référence touristique enregistrée au patrimoine national ; etc.

En somme, notre constat valide les pistes inexplorées en zones rurales. Dans une optique positive, notre leitmotiv n’est guère d’indiquer avec la main gauche la route de notre village (traduction d’une sagesse locale).

Par Désiré Thethey BENISSAN-GBIKPI




Plus d'articles
Il essaye de ressusciter sa grand-mère et saccage le cimetière