in

Togo : un pas de plus dans le volet sécuritaire des prochaines législatives

Image d'illustration

Créée suite à un décret adopté en Conseil des ministres, la « Force Sécurité Élections 2018 » (FOSE 2018) a pour mission de maintenir la paix et la sécurité avant, pendant et après les élections législatives à venir.

Image d’illustration

Les huit mille (8.000) agents issus de la gendarmerie et de la police nationales seront outillés sur leur mission pendant ces périodes électorales.

En prélude à la formation de l’effectif enrôlé pour l’opération, la formation des formateurs a démarré ce 17 pour prendre fin le 20 septembre prochain.

Ces formations portent sur le rappel des principes fondamentaux et techniques de maintien de l’ordre pendant les périodes électorales et sur les modules relatifs au droit de l’homme, au droit international humanitaire, à la police citoyenne et à la police de proximité.

« Nous sommes à l’orée des élections et comme par les années passées, les élections sont gérées par les forces de sécurité notamment la police et la gendarmerie (…) aujourd’hui nous avons lancé la formation des formateurs. Ils sont au total 100 formateurs sélectionnés et seront répartis à l’issue de leur formation dans les cinq (5) régions du Togo», a expliqué Gal Yark Damehane, ministre en charge de la Sécurité au Togo.

Placée sous la supervision de la Commission électorale nationale indépendante (CENI) et le commandement opérationnel du ministère chargé de la sécurité, la FOSE 2018 a pour missions de :

  • maintenir la paix, assurer la sécurité ainsi que la libre circulation des personnes et des biens sur l’ensemble du territoire national avant, pendant et après les élections de 2018 ;
  • prendre toutes les mesures pour maintenir ou rétablir l’ordre public en relation avec l’organisation des élections durant toutes les phases des processus électoraux notamment le recensement, la campagne, les opérations de vote, le dépouillement et la proclamation des résultats ;
  • assurer la sécurité des lieux de meeting ou de manifestations publiques pendant la campagne électorale, des bureaux de vote, des candidats, des commissions électorales, des chefs de parti politique, ainsi que du matériel électoral, en observant la plus stricte neutralité à l’égard de tous.

La création et le déploiement de la « Force Sécurité Élection 2018 » ne remettent pas en cause les missions traditionnelles dévolues aux forces de défense et de sécurité.

CENI, recensement,

Législatives 2018 : message important de la CENI à l’attention des organisations de la société civile (association, ONG, etc.,)

Sein, grossir, femme

Voici la nouvelle technique des femmes pour faire grossir les seins qui inquiète des scientifiques (vidéo)