>

Togo : Une nouvelle interdiction du ministre Kokoroko pour soulager les parents d’élèves

Partager l'article

Facebook
Twitter
WhatsApp

Le ministre des Enseignements, Prof Kokoroko vient de prendre une nouvelle note pour interdire certains actes dans les écoles. La note indique ce qui suit :

“Il m’est revenu que des chefs d’établissement multiplient contre toute éthique, des sources de collecte de fonds, sous prétexte d’offrir certains services, notamment l’établissement des cartes d’identité scolaires aux elèves des classes d’examen et parfois à tous les élèves de l’établissement, la vente des pochettes et des cahiers de correspondances rarement exploités.

Ils imposent ces services à des prix exorbitants, avec la complicité de certains opérateurs économiques. De telles pratiques ne sauraient avoir cours dans notre systeme éducatif au moment où l’Etat consent beaucoup de moyens pour soutenir la resilience des populations face à la crise sanitaire et la cherté de la vie.

Dans ce contexte, et pour soulager la peine des parents d’élèves, l’Etat a décidé de la gratuité des frais de scolarité et d’inscription aux différents examens, de l’accompagnement des etablissements publics en les dotant des subventions compensatoires et substantielles qui pourraient être soutenues par des cotisations parallèles plafonnées autorisées.

Pour mettre un terme à ces abus, je demande aux établissements publics de prendre en charge dans leur budget, l’établissement des cartes scolaires dans un format simple et pratique.

Les établissements privés, laïcs et confessionnels, doivent prendre toutes les dispositions necessaires pour offrir les services susmentionnés à des prix raisonnables, conformément au contenu de la présente note.

J’invite les directeurs régionaux de l’éducation et les chefs d’inspection à encadrer l’etablissement desdits documents et à rapporter toute dérive qui serait constatée dans les écoles, établissements scolaires et centres de formation technique et professionnelle tous ordres confondus.”