Les arnaqueurs n’ont plus de limites. Pour usurper de l’identité d’un tiers, ils font preuve d’intelligence pour arriver à leur fin. La dernière en date est l’utilisation des photocopies des cartes d’identité d’honnêtes citoyens pour enregistrer des cartes SIM au nom de leur victime. Les conséquences peuvent être redoutables lorsque votre numéro est utilisé pour enregistrer un numéro qui est utilisé par la suite pour une opération frauduleuse.

Togo une nouvelle technique d’arnaque fait son apparition, vigilance



Lire aussi : Togo-Education en deuil : le fondateur des écoles Kouvahey est mort !

Voici un témoignage

« Prière de ne plus laisser vos pièces d’identité à la merci de ceux qui font des photocopies. 

 Une fois que vous allez pour faire la photocopie d’une de vos pièces d’identité, veillez à  ce que l’agent fasse sortir le nombre de copies souhaité et pas plus. Et même s’il en sortait par erreur,  payez le surplus et récupérez le reste.

 S’il y a des copies mal faites, demandez à les récupérer et s’il faut payer, n’hésitez pas.

 Souvent, ils se servent de l’argument selon lequel,  ils utilisent ces rebuts pour justifier les manquants auprès de leur patron.  N’acceptez pas.

Lire aussi : Togo : 64 grands dossiers de crimes jugés à partir de ce lundi 15 juillet

 Ce qui se passe est que des revendeurs de kits (Togocel ou Moov) au marché noir, vont payer ces copies récupérées de façon frauduleuse et illicite chez ces agents des centres de traitement de texte et de photocopie pour identifier les nombreux kits achetés histoire de les rendre fonctionnel à  l’achat et les revendre ensuite au marché noir.

 La conséquence est que  les noms des gens sont identifiés par rapport à  des numéros et vendus alors que ces gens n’ont aucune connaissance de ces numéros, lesquels numéros sont utilisés par d’autres personnes qui les achètent et qui peuvent les utiliser à  des fins malveillantes.

Lire aussi : CAN Egypte 2019 : le Sénégal en finale, la célèbre voyante Selbé Ndom avait raison !

 Des vendeurs de drogue, des arnaqueurs et autres aiment acheter et utiliser ces numéros.

 Plusieurs innocents ont été interpellés dans le cadre des enquêtes avant qu’on ne se rende compte après de leur innocence.

 Alors, prudence, prudence et prudence ».