Togo / Vaccination : le non-port de gants inquiète les populations

Depuis que la vaccination a débuté au Togo, les populations observent rigoureusement les faits et gestes du corps médical. Elles notent à cet effet, le non-port de gants. La polémique sur la nécessité du port ou non des gants lors de la vaccination enfle.

Gerry Taama se fait le devoir de publier sur sa page Facebook, une belle réponse venant des voix plus autorisées.

“Le non-port de gants, qui s’écarte du strict cadre des précautions standard, est le fruit d’un consensus d’experts, en cohérence avec les recommandations spécifiques à la vaccination de l’OMS (OMS, 2020), des CDC (CDC, 2019) et tout récemment de Public Health England (PHE, août 2020) ; le risque de transmission croisée (en cas de mésusage avec un professionnel qui garderait les mêmes gants pour des vaccinations en série) a été jugé plus important que le risque d’AES (accident d’exposition au sang et autres liquides biologiques) pour une injection intra-musculaire.

En français facile, porter des gants est plus dangereux que ne pas en porter. J’ai un devoir d’honnêteté à votre endroit et je vous rapporte l’information. À vous d’en juger et éventuellement d’apporter des informations contradictoires et scientifiques”, a posté le député à l’Assemblée nationale en guise de mise au point.

Golden Tulip Ad

Togocom Night Gift

Togocom Night Gift
Plus d'articles
Elizabeth II confinée : comment la reine garde le contact avec Charles, William et Harry