Crédit photo : iciLome

Togo/vaccination obligatoire pour les hôteliers : Gerry Taama recadre le ministre Lamadokou

Le député du Nouvel engagement Togolais passe au crible fin, la décision controversée du ministre de la Culture et du tourisme.

En trois points, Gerry Taama démontre à quel point son “ami” ministre, mélange les pédales entre le choix volontaire de se faire vacciner et l’imposition d’un congé technique à ceux des personnels hôteliers qui refuseraient de prendre le vaccin.

Gerry Taama précise que même les 10% du personnel de santé qui ont rejeté le vaccin, n’ont pas été sanctionnés. Lire une partie de la sortie de Gerry Taama.

“J’ai juste trois observations à faire.”

…Le premier directeur d’hôtel qui mettra ses employés en chômage technique pour respecter la circulaire du ministre se verra attaquer immédiatement au tribunal du travail, car contraire aux dispositions de l’article 66 du code du travail. D’ailleurs, les congés techniques ne figurant pas dans le code, les directeurs d’établissement hôteliers n’auront donc pas de références juridiques. Il faut reprendre la note et parler plutôt de chômage technique que de congés techniques.

Ensuite, ce que le gouvernement a édicté comme règles pendant l’état d’urgence, ce sont les gestes barrières, et leur inobservation peut être sanctionnée. C’est le principe de l’état de droit. La loi est notre dictatrice. Un employé d’hôtel qui respecte scrupuleusement les gestes barrière agit dans le cadre de la loi. Point final. Même le secteur de la santé n’a pas sanctionné les 10 % du personnel qui ne s’était pas fait vacciner dans la phase initiale. Pédagogie, pédagogie.

Pour terminer, n’oublions pas que Astra zeneka a un taux de protection de 75%. On peut donc être vacciné et se faire contaminer. C’est de ça qu’il s’agit. L’objectif recherché est la vaccination de 60% de la population, pour atteindre l’immunité collective. Ceci devrait passer par la pédagogie et non par les menaces…

Plus d'articles
Tennis/Match des légendes : Roger Federer s’impose face à Serena Williams