Togo : vers une réévaluation du dispositif de lutte contre le blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme

Le Groupe intergouvernemental d’action contre le blanchiment de capitaux en Afrique de l’Ouest (GIABA), en partenariat avec la Cellule nationale de traitement des informations financières du Togo (CENTIF), organise depuis ce lundi 16 décembre, et ce, jusqu’au 19 décembre prochain, un séminaire préparatoire de l’évaluation du dispositif de lutte contre le blanchement de capitaux et le financement du terrorisme. Ceci, intervient après une première expérience en 2010.

Togo : qui est Affoh Atcha-Dédji, le nouveau ministre des Enseignements primaire et secondaire

Pendant les 4 jours que vont durer les travaux, les experts vont amener les acteurs du secteur à se familiariser avec la méthodologie d’évaluation, notamment le renseignement des questionnaires, le déroulement de la visite sur place et les actions de suivis.

Ces travaux d’évaluation mutuelle permettront de répertorier les insuffisances qui existent dans le dispositif juridique et institutionnel du pays en matière de blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme par rapport aux exigences des standards.

Il sera aussi question de l’évaluation de l’efficacité de ce dispositif afin de répondre assez efficacement au standard international.

L’importance de ce séminaire, selon les organisateurs, est de relever les menaces et vulnérabilités dans un premier temps et par la suite un plan d’action sera élaboré afin d’éviter que le blanchiment d’argent ou le financement du terrorisme, ne s’installe au Togo.

Togo : Edem Kokou Tengue porté à la tête de la NAVITOGO

Pour rappel, après sa première évaluation, le Togo a bénéficié de recommandations du Groupe d’action financière (GAFI) et d’un régime de suivi du GIABA afin de mieux corriger ses difficultés dans le domaine.

Plus d'articles
Ligue 1 : Le PSG et l’OL décrochent le sacre des dribbles en Europe