Togo/Voici les grands chantiers de Dr Selom Klassou et son Gouvernement

Le Premier ministre togolais, Dr Selom Klassou a présenté sa déclaration de politique générale ce vendredi 25 janvier 2019 devant l’Assemblée nationale.

« Cette session a été convoquée à la demande du chef de l’Etat, S.E.M. Faure Gnassingbé, conformément à l’article 55 alinéa 8 de la constitution togolaise », a expliqué Mme Tsegan Yawa, Présidente de l’Assemblée nationale.

Togo, Assemblée nationale, déclaration de politique générale, Selom K. Klassou,
Les ministres Bawara (D) et Dogbé (G)

Conformément aux dispositions de l’article 78 de notre loi fondamentale, le Premier ministre avant son entrée en fonction, à l’obligation de présenter à l’Assemblée nationale, le programme d’action de son gouvernement. Ceci dit, le chef du Gouvernement s’est plié à cette exigence constitutionnelle.

« C’est avec beaucoup de fierté que je me présente, entouré de l’ensemble des membres du nouveau gouvernement au sein de ce magistral hémicycle », a déclaré le Chef du gouvernement.

Dans sa déclaration, on retient que le Plan national de Développement sera au centre des grands chantiers annoncés.

« Madame la Présidente de l’Assemblée nationale, Honorables députés, Mesdames et Messieurs, le Plan national de Développement (PND) constituera l’axe central et stratégique de la politique économique et sociale du gouvernement au cours des années à venir », a déclaré Dr Selom Klassou.

« Dans cette logique, notre déclaration de politique générale reprend pour l’essentiel, les trois (3) axes prioritaires du PND. Il s’agit de la consolidation de la gouvernance démocratique ; le renforcement des bases d’une croissance soutenue durable et inclusive par la mise en œuvre du programme national de Développement et la consolidation du développement social et le renforcement des mécanismes d’inclusion », a précisé le Premier ministre.

Outre ces grands axes, le Gouvernement se penchera également sur les questions relatives aux réformes institutionnelles et constitutionnelles, la tenue des élections locales, la justice militaire et des questions d’ordre social.

« Les efforts de dialogue et de concertation seront poursuivis entre le gouvernement et les partenaires sociaux ; la justice militaire sera rendue opérationnelle (…) les fonctionnaires de l’administration pénitentiaire qui se sont rendus coupables de violences sur les détenus et leurs visiteurs subiront la rigueur de la loi », a-t-il déclaré.

Le nouveau gouvernement entend prendre des mesures nécessaires pour réactiver le débat parlementaire sur les reformes conformément à la feuille de route telle que prévue par les institutions sous régionales.

« Très rapidement, le Gouvernement prendra des initiatives pour que les réformes constitutionnelles telles que déjà prévues par les instances sous régionales qui nous accompagnent notamment la CEDEAO, soient faites. Le gouvernement jouera pleinement sa partition pour que nous veillions par voie parlementaire à ces réformes pour le grand bien de nos populations », a martelé Dr Selom Klassou.

« Le gouvernement organisera cette année les premières et historiques élections locales dans notre pays », a ajouté le locataire de la primature. Mais précisons qu’aucune date n’a été annoncée à ce sujet.

« Nous vous disons avec la plus grande conviction que nous resterons toujours extrêmement attentifs à vos interpellations, vos suggestions et vos critiques pour des échanges féconds dans l’intérêt exclusif de la nation », a-t-il rassuré.

Il est à rappeler que le nouveau gouvernement togolais pourvoit 26 postes ministériels.

Plus d'articles
Etats-Unis : 2 femmes se déguisent en infirmières et volent des paquets livrés devant des maisons