Toofan / Gbokirigbo : le réalisateur du clip se confie sur les dessous du tournage

Le duo mythique togolais, Toofan, a tourné un nouveau clip “Gbokirigbo” avec un réalisateur togolais, Eben Scar. Ce dernier s’est confié sur les dessous de cette vidéo, à travers un post Intagram. 

« Un dimanche midi, Barabas  m’écrit pour me dire “Ebensamedi on tourne un clip, et ce sera toi qui va le realiser” sans même demander mon avis ( Parce qu’il me connaît. Quand on me laisse le choix ça m’est assez vite simple de me derober). Sans plus réfléchir que ça, je lui donne mon okay, et c’est ainsi qu’on s’est lancé dans des préparatifs d’un clip vidéo en moins d’une semaine, plus exactement, 6 jours. 6 jours pour construire un fond vidéo de 14 m x 26. 6 jours, pour constituer une équipe de tournage. 6 jours pour réunir le matériel nécessaire. 6 jours où le sommeil ne sera pas au rendez-vous. 6 jours pour construire un fond vidéo de 14 m x 26. En vrai, 6 jours pour me sentir prêt à réaliser mon premier clip vidéo ».

«Le jour du tournage j’étais sur les lieux à 9 h puis le tournage prenait fin à 6 h du matin le lendemain. De longues heures de tournage à diriger d’immenses équipes, à donner des directives, mais à surtout ne laisser place ni au doute,ni à la fatigue. Une fois le tournage terminé et chacun est rentré chez soi, près de 2 jours après, j’avais terminé le montage du clip. Dès la première visualisation, Barabas m’appelle et s’en suivra près d’1h de discussion au téléphone. Près d’1h de discussion au téléphone à propos du clip. Près d’1h à m’expliquer pourquoi il tenait à ce que ce soit moi qui le réalise, plutôt qu’un autre réalisateur plus aguerri, et plus expérimenté en clip vidéo. Près d’une heure à discuter au final de ce qu’il ait été quand même surpris du rendu du clip. C’était un moment particulier pour moi ».

«Ce fut une expérience unique. Autant humainement, que professionnellement. Pendant toute cette semaine, je voyais la confiance aveugle que Barabas et Masta avaient en moi, sans jamais douter de quoi que se soit, et ça me redonnait doublement plus de force. Je voudrais surtout ici remercier toute l’équipe qui était sur le tournage à être aux petits soins, mes assistants, les techniciens, les éclairagistes, la makeup artiste, les modèles,les danseurs, tous ceux qui malgré mon retard de réponse ont quand même laissé tout de côté parce qu’ils comprenaient que j’étais débordé, mais surtout, vous. Qui ne cessez de me soutenir dans les choix artistiques que je fais. Vous m’êtes unique ».

Plus d'articles
Mercato – Barcelone : PSG, Juve, Real…Que doit faire Lionel Messi l’été prochain ?