Que ce soit dans les domaines juridique, de l’armée, de l’ingénierie, de la santé ou même de la politique, plusieurs femmes togolaises ont su braver les incertitudes et les préjugés. Grace au travail et à la ténacité, elles ont réussi à faire la différence, à s’imposer et à devenir aujourd’hui les pionnières qui tracent la voie aux plus jeunes.

Dans le cadre de la célébration de la femme au cours du mois de mars, une quinzaine de ces femmes, vivantes ou décédées ont été célébrées et élevées au rang d’icônes ce samedi 10 mars à Brother Homé à Lomé au cours du Top Ladies 2018.

Initiative des Zonta Clubs du Togo, il s’agit, en effet, de présenter le parcours de ces dames d’exception ainsi que leurs photos au cours d’un vernissage et de mettre en lumière les talents féminins togolais avec pour crédo : “Si elles ont pu réussir, c’est que le rêve est possible, le rêve est réalisable”.

Photo de famille des femmes pionnières

Pour les organisateurs, cette journée a pour objectif de mettre en avant celles qui luttent et continuent de se battre pour l’amélioration du statut des femmes dans la société. Top Ladies permettra d’honorer les femmes qui constituent un maillon incontournable dans une approche de développement durable de la nation.

Pour marquer la solennité du moment, des trophées symboliques ont été remis aux pionnières dont entre autres, la 1ère femme officier des FAT, Commandant Dr. Bessi Kama Lidi ; la 1ère femme notaire, Me Aquereburu Sylvia ou encore la 1ère pharmacienne, Dr Abra Amedome et Mme Thomson – Trenou Marguerite, 1ère avocate. Ces dernières n’ont pas manqué de lancer un appel aux jeunes filles afin qu’elles puissent se démarquer par leur travail et emboîter le pas à la lutte déjà entamée dans le sens de l’autonomisation des jeunes filles et de la femme.

Notons que Top Ladies se veut désormais une rencontre annuelle qui met en avant les femmes. Une foire animée par les associations de promotion de la femme ainsi qu’une série de formations et de conférences ont meublé les activités de la journée.

Joël Dagba est rédacteur, reporter et photographe. Journaliste de formation ( Licence en Journalisme professionnel à ISICA-UL), c’est un passionné des questions d’entrepreneuriat et d’excellence (dans tous les sens du terme). Une passion qu’il a décidé de partager avec le public, en intégrant les rangs du média du jeune africain francophone L-frii. Joël Dagba est à L-frii depuis 2013.