in ,

Touchée par une dépression, elle se prend pour une poule

Alors que les symptômes communs de la dépression sont la tristesse, la fatigue, le désintérêt, l’insomnie ou les troubles alimentaires, certaines personnes perdent complètement le contrôle, jusqu’à assumer l’identité d’un animal, selon des chercheurs de l’université catholique de Louvain. Leur étude a été publiée dans la revue médicale Tijdschrift voor Psychiatrie.

Il voulait se venger mais se trompe de maison et tue une femme dans son sommeil

Ils ont analysé le cas d’une femme de 54 ans, originaire de Belgique et sans aucun antécédent lié à la drogue ou l’alcool, trouvée dans son jardin en train de glousser et de chanter comme une poule. Elle s’est en effet soudainement prise pour cet oiseau domestique, après avoir fait une dépression à la suite du décès d’un membre de sa famille et d’un changement de structure au travail où des collègues lui avait donné des commentaires négatifs sur ses performances.

C’est son frère qui l’a découverte dans un tel état et l’a emmenée à l’hôpital. Les spécialistes expliquent que la patiente a été prise de zoanthropie, condition ou illusion qui fait qu’elle s’est prise  pour un animal. La femme avait à peine dormi depuis cinq jours, précise le rapport. Elle se sentait déprimée depuis deux mois, manifestant une perte de plaisir et d’intérêts. Elle avait perdu huit kilos et évité tout contact social pendant cette période.

La dépression peut avoir un impact conséquent sur le cœur

Outre ces troubles, c’est probablement le récent changement d’antidépresseur qui a déclenché un déséquilibre dans son cerveau, supposent les médecins. Une fois la crise passée, la patiente a dit n’avoir aucun souvenir de ce comportement quelque peu inhabituel.




Fibre Nouveaux Quartiers


Ad Canal Box

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Une nutritionniste propose ce régime alimentaire en période de chaleur

Jumbo rappelle des kits à pizza suite à la probable présence de métal dans la sauce