Tous égaux devant l’emploi

Tous égaux devant l’emploiUn atelier de sensibilisation sur l’employabilité des réfugiés a réuni ce mardi matin à Lomé, une cinquantaine de participants employeurs et directeurs de ressources humaines.

Organisé par l’Agence Nationale Pour l’Emploi (ANPE) en collaboration avec l’Association togolaise pour le Bien-être familial (ATBEF) et le Haut Commissariat des Nations Unies pour les Réfugiés (HCR), il a permis d’éclairer ces acteurs pour faciliter l’accès des réfugiés au marché de l’emploi au Togo.

Pour Hector Malonga, Administrateur en charge de la protection au HCR, «  L’employabilité des réfugiés est un terme très peu abordé. Il y a des règles qui gouvernent ce domaine à l’instar de la convention relative aux droits et statuts des réfugiés qui est une convention internationale. Le problème est l’ignorance de ces règles. »

Pour le Directeur de l’ANPE, M. Edmond C. Amoussou, « Nous avons compris qu’à un moment de la vie, on peut être dans une position de réfugié temporaire ou de longue durée sur notre territoire. Le Togo a ratifié un certain nombre d’accords avec des institutions internationales. »

« En ce sens, l’accompagnement de l’ANPE a deux volets. L’emploi salarial en premier. Généralement, on pense que les étrangers viennent ‘manger’ notre emploi. Mais il est important de travailler avec les uns et les autres pour améliorer les compétences et les mettre en valeur sur notre territoire. Le deuxième volet est l’entrepreneuriat. Les réfugiés étaient dynamiques dans leur pays avant de venir. Si on les accompagne, ils peuvent créer des emplois. », a-t-il ajouté.

Togocom Night Gift

Togocom Night Gift
Plus d'articles
La Chine a inauguré un ouvrage pharaonique (vidéo)