“Tous les PDG ne sont pas insensibles…”, ce patron d’entreprises en larmes après avoir viré des employés, choque

Braden Wallake, PDG d’HyperSocial, une entreprise spécialisée dans l’optimisation des publications sur le réseau social professionnel LinkedIn, fait le buzz depuis quelques jours.

L’Américain a publié un selfie de lui en pleurs sur la plateforme après avoir licencié deux de ses 17 employés. Pourquoi ces larmes ? Il faut lire le message accompagnant le cliché pour comprendre.

“Ce sera la chose la plus vulnérable que je partagerai de ma vie (…) Aujourd’hui, j’aimerais être un chef d’entreprise qui n’est motivé que par l’argent et qui ne se soucie pas de ceux qu’il a blessés. Mais je ne le suis pas. Alors, je veux juste que les gens voient que tous les PDG ne sont pas insensibles(…)”, a-t-il écrit en légende de son post.

La publication est rapidement devenue virale, récoltant au passage plus de 35 000 réactions. S’il y en  a qui ont apprécié sa franchise, son message ne passe pas auprès d’autres.

“Licencier des gens est horrible pour vous, mais encore plus pour eux. Vous devez vous occuper de leur bien-être au lieu de pleurnicher sur votre situation. C’est ingrat, gratuit, insensible et de mauvais goût. Grandissez, occupez-vous de ces personnes dont vous prétendez vous préoccuper, assumez vos erreurs en privé et arrêtez d’être aussi narcissique”, a indiqué un utilisateur de LinkedIn.

“Hé tout le monde, oui, je suis le PDG qui pleurs. Non, mon objectif n’était pas d’en faire une affaire personnelle ou de me victimiser”, a-t-il expliqué. Mais cela ne suffira pas à mettre fin à la polémique.

Similaires