Trafic de faux médicaments : le Togo assure le suivi de “l’initiative de Lomé”

Il y a un an exactement le sommet sur la lutte contre le trafic des faux médicaments s’est tenu dans la capitale togolaise.

« C’est la première fois que nous Africains, nous emparons nous-même de ce problème des faux médicaments et leur trafic, un fléau dont notre continent est la première victime… Il y a Urgence », avait affirmé le Président togolais Faure Gnassingbé dans son discours de lancement.

Ce jeudi 21 janvier 2021, le ministre de la santé Moustafa Mijiyawa, les responsables de la Fondation Brazzaville et les représentants de l’Oms au Togo se sont réunis avec pour principal objectif, le suivi de l’Initiative de Lomé qui a été lancée à la faveur du sommet, et les différents audits législatifs en cours de finalisation.

A travers cette rencontre les officiels ont également évoqué une nouvelle fois la nécessité d’agir rapidement afin de sauver les milliers de vies impactées chaque année par le trafic des faux médicaments.

Plus d'articles
AC Milan : Mario Mandzukic prédit “une association de feu avec l’animal Zlatan”