Trafic de produits illicites : la Poste togolaise met en garde les ‘petits malins’

La Société nationale des postes du Togo (Snpt) a rappelé ce lundi la réglementation nationale et internationale.

En clair, dans le transport de marchandises, les produits illicites, les matières inflammables, les aérosols et les produits rétroactifs sont bannis.

Ce rappel capital vient du constat selon lequel, des “petits malins” sollicitent les services de la Poste pour acheminer de la marchandise illicite comme des stupéfiants, des produits de contrefaçon, et même de l’argent liquide.

Ils procèdent ainsi pour soit contourner la douane, la police ou les unités anti-drogue.

Notons que la Poste n’est pas la seule à être confrontée à ce problème. Les sociétés de transport express de type DHL ou FedEx se trouvent dans la même situation.

Sur des millions de paquets envoyés, chaque jour à travers le monde, il est difficile d’assurer des contrôles systématiques.

Similaires