Le géant américain du paiement en ligne, Paypal, fait irruption sur le secteur des transferts d’argent vers le continent africain avec la société de transfert de fonds Xoom rachetée pour 890 millions de dollars en 2015.

Lire aussi : Déporté du Kenya la semaine dernière, le faux Jésus-Christ est mort !



Et pour assoir sa suprématie, Paypal peut s’appuyer Avec Xoom, qui dessert désormais 33 pays africains depuis une trentaine de marchés européens, a indiqué l’entreprise mi-juillet.

Lire aussi : Le souhait de Blaise Compaoré de rentrer au Burkina Faso est-il lié à la présidentielle de 2020 en Côte d’Ivoire ?

Grâce à des partenariats avec Ria Money Transfer et des banques africaines, Xoom permet déjà à la diaspora d’envoyer de l’argent en ligne vers 150 000 points de retrait sur le continent ou de les transférer directement sur des comptes bancaires en Afrique du Sud, en Égypte, au Maroc, au Nigeria, en Ouganda et au Rwanda seulement.

Lire aussi : Qualif CHAN Cameroun 2020 : Le Togo bat le Bénin et se qualifie pour le prochain tour

Les destinataires peuvent récupérer les espèces quasi instantanément, se les faire livrer ou les réceptionner en crédit mobile (dans onze pays).

« Nous offrons un service plus sûr et proposons un prix plus abordable », assure Julian King, vice-président de Xoom, à Jeune Afrique dans sa parution du jour.

Lire aussi : CPI, La Haye : Charles Blé Goudé part en vacance

Il est à noter que Xoom facture un envoi de 500 euros de la France vers le Maroc à 1,49 euro (soit 0,3 % de frais) contre 9 euros et 3,99 euros pour les concurrents TransferWise et MoneyGram. Un argument de taille qui fera bouger du côté des concurrents.