Trump assure être « la personne la moins raciste du monde »

Le président américain Donald Trump s’est une nouvelle fois défendu ce mardi 30 juillet des accusations de racisme à son encontre après ses attaques répétées des derniers jours contre un élu noir et sa circonscription de Baltimore.

« Je suis la personne la moins raciste du monde », a-t-il déclaré à des journalistes depuis la Maison-Blanche.

Lire aussi : Il sera bientôt possible d’utiliser son compte WhatsApp sur plusieurs appareils

 « Aucun autre président n’a fait autant que moi pour les Afro-Américains », a-t-il argumenté en soulignant que le chômage des Noirs n’avait « jamais été aussi bas dans l’histoire » des Etats-Unis.

Donald Trump s’en est pris violemment ce week-end à l’élu démocrate de Baltimore Elijah Cummings, qualifiant sa circonscription de lieu « dégoûtant infesté de rats », et d’« endroit très dangereux et sale » où « aucun être humain ne voudrait vivre ».

Le président assure avoir reçu de nombreux appels de « la communauté afro-américaine » pour le « remercier de (son) implication » sur le sujet et le féliciter que « quelqu’un dise enfin la vérité ».

Il a également accusé lundi le révérend Al Sharpton, figure du mouvement de défense des droits des Noirs, d’être un « escroc » qui « déteste les Blancs et les policiers ».

Lire aussi ; Dieselgate : l’ancien patron d’Audi devant la justice pour fraude

 « Je m’entendais bien avec Al Sharpton. Maintenant, c’est un raciste », a insisté Donald Trump, ce mardi.

Le milliardaire républicain avait déjà affirmé mi-juillet qu’il n’y avait pas « une once de racisme » en lui après avoir invité quatre élues démocrates issues de minorités à « retourner » dans leur pays d’origine.

Avec L’Obs




Plus d'articles
Gabon / Bac 2020 : exclus, les élèves adressent un mea culpa à Ali Bongo