Tunisie : 3 jeunes condamnés à 30 ans de prison pour avoir fumé du cannabis

Depuis l’annonce du verdict, les réactions sont nombreuses. Le juge du tribunal de première instance de la ville de Kef vient d’infliger à 3 jeunes tunisiens une peine de 30 ans de prison pour avoir consommé du cannabis.

Selon le porte-parole du tribunal, Mohamed Faouzi Daoudi, ce verdict, qui date du 20 janvier dernier, « ne porte pas uniquement sur la consommation de stupéfiants, mais aussi l’usage d’un terrain de sport pour la consommation de drogue ».

Il a précisé que l’un des suspects qui est le gardien du stade, avait caché du cannabis dans les vestiaires et que selon les dispositions de la loi, la consommation, qui a lieu dans un endroit public, impose l’application de la peine maximale.

En effet, la loi tunisienne prévoit une peine sévère pour la consommation de stupéfiants dans l’espace public, le porte-parole citant “la loi 52 et les chapitres 7 et 11”.

Les trois condamnés, âgés de moins de 30 ans, ont annoncé faire appel du jugement.

Le verdict a été dénoncé par Amnesty International, la directrice du bureau régional de l’ONG, Amna Guellali, jugeant “inacceptables par principe toutes les condamnations émises concernant la consommation et la possession de stupéfiants”.

Sur les réseaux sociaux, et sous le hashtag en arabe “#la prison-non, changez la 52”, de nombreux utilisateurs se sont élevés contre le verdict et ont appelé à manifester.

Golden Tulip Ad

Togocom Night Gift

Togocom Night Gift
Plus d'articles
Une famille découvre qu’elle était assise à côté d’une fortune depuis plus de 40 ans