Turquie : Erdogan accuse Macron de “colonialisme” et de “spectacle” au Liban

Le président turc Recep Tayyip Erdogan a accusé jeudi son homologue français Emmanuel Macron de visées “coloniales” au Liban et qualifié sa récente visite à Beyrouth de “spectacle”, dans un contexte de tensions croissantes entre Ankara et Paris.

 

“Ce que Macron et compagnie veulent, c’est rétablir l’ordre colonial (au Liban)“, a lancé M. Erdogan lors d’un discours à Ankara. “Nous, ce n’est pas courir après les photos ou faire le spectacle devant les caméras qui nous intéresse”, a-t-il ajouté. Le chef de l’Etat turc faisait référence au déplacement très médiatisé de M. Macron à Beyrouth la semaine dernière, après une explosion qui, le 4 août, a fait 171 morts et plus de 6.500 blessés et ravagé la capitale libanaise. Si le président turc ne s’est pas personnellement rendu à Beyrouth, il y a dépêché son vice-président et son chef de la diplomatie la semaine dernière.

 

Les attaques virulentes de M. Erdogan interviennent dans un contexte de tensions croissantes entre la Turquie et la France, liées notamment à des intérêts divergents en Libye et en Méditerranée orientale. Les recherches turques d’hydrocarbures dans cette zone maritime ont suscité la colère de la Grèce et de l’Union européenne.

Similaires