Turquie : mort d’une avocate en prison après 238 jours d’une grève de la faim

Ebru Timtik, une avocate emprisonnée à Istanbul après une condamnation pour « terrorisme », a rendu l’âme. Elle est morte après 238 jours d’une grève de la faim qu’elle observait pour réclamer un « procès équitable », suscitant une vive indignation en Turquie.

France : une avocate obligée de retirer son soutien-gorge pour rentrer dans une prison

« Ebru Timtik, membre de notre cabinet, est tombée en martyre », a indiqué ce jeudi 27 août au soir sur Twitter son cabinet, Halkin Hukuk Burosu (le “Cabinet du peuple”, en turc). Elle était âgée de 42 ans.

Condamnée l’an dernier à plus de 13 ans de prison pour « appartenance à une organisation terroriste », elle avait entamé une grève de faim en février pour réclamer un nouveau procès. Ebru Timtik, qui ne consommait plus que de l’eau sucrée, des infusions et des vitamines au cours de sa grève de la faim, pesait 30 kg au moment de son décès, selon ses proches.

Vendredi, des heurts ont brièvement opposé les proches de l’avocate et la police lorsque le corbillard transportant son corps a quitté le Conseil de médecine légale d’Istanbul, où une autopsie a été menée, sans que la famille puisse l’accompagner. Des policiers ont utilisé du gaz lacrymogène et repoussé la foule avec leurs boucliers, selon des reporters de l’AFP.

Gabon / Bac 2020 : des élèves radiés de la liste de candidats en grève de la faim

Un hommage a néanmoins pu être organisé vendredi devant le barreau d’Istanbul, puis une prière funéraire dans un Cemevi, lieu de culte des Alévis, membres d’une branche hétérodoxe de l’islam. Des centaines de personnes scandant, « Ebru Timtik est immortelle » ont pu accéder au cemevi, autour duquel un important dispositif policier avait été déployé, a constaté l’AFP. 

Plan Togo Sommet

Phone Promo TG

Performances Ad

Togocom Kpevika
Plus d'articles
Covid-19 : les malades graves meurent plus en Afrique, selon une étude