Twitter compte mettre fin à tout sorte de publicité à caractère politique. Une information rapportée ce mercredi 30 octobre par Jack Dorsey, le co-fondateur du réseau social sur son compte.

Ceci, à partir du 22 novembre prochain. « Nous avons pris la décision de mettre fin à toute publicité politique sur Twitter dans le monde entier. Nous pensons que la portée d’un message politique doit se mériter pas s’acheter », a tweeté Jack Dorsey.



5 bonnes pratiques pour réussir un Facebook Live

Pour le co-fondateur, un message politique gagne en audience grâce à des abonnements à un compte ou des retweets.

« Payer pour avoir de l’audience supprime ce choix et impose aux gens des messages politiques parfaitement optimisés et ciblés. », a-t-il confié.

M. Dorsey, ajoute : « Nous estimons que cette décision ne doit pas être polluée par l’argent ».

Une décision purement contraire à celle de Facebook. Ainsi, Jack Dorsey répond d’ailleurs au fondateur du premier réseau social au monde, qui avait exposé ses vues sur les publicités politiques lors d’un discours à l’université de Georgetown, à Washington.

Classement Forbes 2019 : voici le top 20 des milliardaires africains

« Pour nous ce n’est pas crédible de dire : ‘nous travaillons dur pour empêcher les gens de contourner les règles de nos systèmes pour diffuser des informations fausses, mais si quelqu’un nous paye pour cibler et forcer les gens à voir leur publicité politique…alors ils peuvent dire ce qu’ils veulent’ ! », explique Jack Dorsey.

Soulignons que Twitter, comme Facebook ou Google, tire l’essentiel de ses revenus de la publicité, souvent ciblée de manière ultra-fine grâce aux vastes données collectées à chaque fois que les usagers se servent des réseaux.