in

Ubisoft : harcèlement se3uel, monnaie courante au sein de l’entreprise

Le PDG d’Ubisoft, éditeur français de jeux vidéo dont plusieurs cadres sont accusés d’agressions et de harcèlement sexuel, a annoncé le vendredi 3 juillet 2020 avoir pris la mesure de la chose. Le vice-président et co-fondateur Yves Guillemot a démissionné « avec effet immédiat » et Tommy François, vice-président editorial et services créatifs, a été mis à pied pour « comportements inappropriés ». Dans un message adressé aux 18.000 salariés du groupe dans le monde, « nous poursuivons toutefois l’enquête que nous menons sur les allégations portées contre lui » précise le PDG.

Jeff Bezos désormais 2 fois plus riche que Mark Zuckerberg

« D’autres enquêtes se poursuivent, et seront menées avec toute la rigueur requise », promet le dirigeant. « Nous ne pouvons tolérer les comportements inappropriés sur le lieu de travail et nous continuerons à prendre des mesures disciplinaires contre toute personne ayant des comportements de harcèlement, de discrimination ou toute autre attitude enfreignant notre Code de Bonne Conduite ».

PSG : Le sponsor n°1 de Paris se mêle du mercato de Cavani !

« Je tiens à dire à ceux qui ont pris la parole ou qui ont soutenu des collègues : vous êtes entendus et vous contribuez à conduire les changements nécessaires au sein de l’entreprise », a ajouté le PDG, promettant des « changements fondamentaux » mis en œuvre « très rapidement, à tous les niveaux ». Face à cette situation alarmante qui n’honore pas l’image de l’entreprise, le PDG promet prendre des mesures disciplinaires en fonction des enquêtes.




Fibre Nouveaux Quartiers


Ad Canal Box

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

FC Barcelone : Quique Setién réagit aux rumeurs de départ de Messi

FC Barcelone : Lionel Messi manœuvre pour Pep Guardiola

FC Barcelone : Lionel Messi manœuvre pour Pep Guardiola