Brouille diplomatique depuis dimanche dernier entre la France et l’Italie. Et pour cause, certains propos du Vice-président du Conseil italien ont du mal à passer côté français.

UE: le Vice-président du Conseil italien accuse la France « d’appauvrir l’Afrique »
Le Vice-président du Conseil italien Luigi Di Maio.

En effet, Dimanche, Luigi Di Maio a appelé l’Union européenne à prendre « des sanctions » contre les pays qui, à commencer par la France, sont, selon lui, à l’origine du drame des migrants en Méditerranée en les « faisant partir » d’Afrique. « Si aujourd’hui il y a des gens qui partent, c’est parce que certains pays européens, la France en tête, n’ont jamais cessé de coloniser des dizaines de pays africains », a insisté M. Di Maio, chef politique du Mouvement 5 étoiles qui gouverne avec la Ligue de Matteo Salvini.

La France n’a pas tardé à réagir suite à ces accusations de son voisin italien. L’ambassadrice d’Italie en France a été convoquée, lundi 21 janvier, au ministère des affaires étrangères après ces déclarations du vice-président du conseil italien, Luigi Di Maio, accusant la France « d’appauvrir l’Afrique » et d’aggraver la crise migratoire. Des propos « inacceptables et sans objet », déplore-t-on au cabinet de la ministre chargée des affaires européennes, Nathalie Loiseau.

Il faut noter que les relations entre Paris et Rome sont extrêmement tendues depuis l’arrivée au pouvoir de l’extrême en Italie en juin 2018.