>

UEFA : accusé d’escroquerie, Michel Platini brise le silence

Partager l'article

Facebook
Twitter
WhatsApp

Président de l’UEFA de 2007 à 2015, Michel Platini avait été démis de ses fonctions, tout comme Sepp Blatter, ancien patron de la FIFA, après avoir été accusé de corruption et de blanchiment d’argent.

En effet, « Platoche » aurait encaissé près de 2 millions de francs suisses illégalement, ce qui est passible de cinq ans de prison.

Dans une interview accordée à Europe 1, l’ancien numéro 10 de l’équipe de France dénonce un coup monté contre lui.

« Je n’ai rien fait de mal, se défend l’homme de 66 ans. On m’a viré pour que je ne sois pas président de la FIFA.

On a inventé un arriéré de salaire, un truc bidon, de la corruption. C’est incroyable tout ce qui m’est tombé sur la tête ».

L’affaire a pris une telle ampleur que Platini est déjà jugé coupable par l’opinion publique, ce qui l’impacte fortement : « C’est la médiatisation autour de ça qui fait du mal.

Quand on vous traite d’escroc, de corrompu, de blanchisseur d’argent, etc, c’est terrible. Tu ne sais pas ce qui t’arrive, tu prends dans la tronche ».