UEMOA : le successeur d’Alassane Ouattara à la tête de l’institution connu

La 22e session ordinaire de la Conférence des chefs d’État et de Gouvernement de l’Union économique et monétaire Ouest-africaine (UEMOA) a clos ses travaux ce jeudi 25 mars 2021 en début d’après-midi. À l’issue de cette rencontre tenue par visioconférence, le président du Faso Roch Marc Christian Kaboré a succédé à son homologue ivoirien Alassane Dramane Ouattara au poste de président en exercice. Au terme du Sommet, le ministre burkinabé de l’Économie, des Finances et du Développement, Lassané Kaboré a fait le point à la presse des grandes décisions de cette session.

« Notre pays a été honoré parce que le président du Faso a été élu, président en exercice de la Conférence des Chefs d’État et de gouvernement de l’UEMOA », a déclaré le ministre de l’Économie, des Finances et du Développement, Lassané Kaboré.

Les priorités du mandat du président Roch Marc Christian Kaboré à la tête de l’UEMOA, portent sur le volet sanitaire, l’harmonisation, la concertation et le maintien des efforts dans la lutte contre la pandémie de la Covid-19 dans l’espace communautaire, a expliqué Lassané Kaboré.

Déjà au cours de la 22e session, les chefs d’État ont décidé de l’harmonisation des coûts des tests Covid-19 à 25 000 FCFA, de la fixation à 5 jours la durée de validité desdits tests et de la reconnaissance mutuelle de ces tests au sein de l’UEMOA, a indiqué le ministre Kaboré.

Pour le ministre de l’Économie, des Finances et du Développement, le président du Faso va également travailler à l’ouverture progressive des frontières et à la consolidation de notre processus d’intégration. À ce niveau déjà, « les chefs d’État ont pris l’engagement lors de cette présente session, de poursuivre le travail d’ouverture progressive des frontières terrestres », a soutenu le ministre Kaboré.

La question de la monnaie unique et la consolidation de la paix dans les pays membres de l’Union figurent également dans les priorités du nouveau président en exercice de la Conférence des Chefs d’État et de gouvernement de l’UEMOA.

Sur le plan de la lutte contre l’insécurité, les pays de l’UEMOA ont décidé d’accompagner les pays du G5 Sahel à travers une contribution exceptionnelle de certains pays dont le Sénégal avec un milliard de FCFA, la Côte d’Ivoire deux milliards de FCFA et l’UEMOA contribuant aussi pour deux milliards.
Cette 22e session a été aussi une occasion pour renouveler les instances de l’UEMOA dont les mandats arrivent à échéance en avril prochain. Le poste du président de la Commission revient au Sénégal.

Avec senenews.com

Togocom Night Gift

Togocom Night Gift
Plus d'articles
Togo : la Banque Atlantique recrute (12 décembre 2019)