in ,

UEMOA – Politique, sécurité et économie : le président Alassane Ouattara salue les avancées significatives de l’union

La 21ème session ordinaire de la Conférence des chefs d’Etat et de Gouvernement de l’UEMOA se tient en ce moment à Abidjan capitale économique ivoirienne.

L’ouverture de cette session a eu lieu au Sofitel Ivoire en présence des sept chefs d’Etat de l’Union qui ont effectué le déplacement de la lagune Ebrié y compris celui de la Côte d’Ivoire qui les accueille.

Lire aussi : Congo : le président Denis Sassou Nguesso veut mettre fin à l’absentéisme des fonctionnaires

Président en exercice de la Conférence des chefs d’Etat et de Gouvernement de l’UEMOA, le Chef de l’Etat ivoirien, Alassane Ouattara a dans son discours d’ouverture rappelé les évènements qui ont marqué l’Union au cours de l’année écoulée, notamment au plan politique, sécuritaire et économique.

Au plan politique, il a salué le bon déroulement de l’élection présidentielle au Sénégal, des élections législatives au Togo et en Guinée Bissau.

« Depuis notre dernière session tenue en juillet 2018, la vie de l’Union a été marquée par des évènements majeurs, notamment aux plans, politique, sécuritaire et économique. Au plan politique une élection présidentielle s’est tenue au Sénégal ainsi que des législatives au Togo en Guinée Bissau et au Bénin. Je salue le bon déroulement de ces scrutins, qui traduit une fois de plus la maturité des acteurs politiques et l’enracinement de la démocratie dans nos États », a déclaré, le Président ivoirien.

Togo : 2AED récompense l’excellence académique des meilleurs élèves de l’EPP Tokoin Dodome

Alassane Ouattara est par ailleurs persuadé que les échéances électorales prévues en 2020 dans d’autres pays dans l’espace communautaire se tiendront également dans un climat apaisé propice à la préservation de la paix et de la cohésion sociale facteur essentiel d’un développement inclusif et durable.

Le Président en exercice de la Conférence des chefs d’Etat et de Gouvernement de l’UEMOA a reconnu qu’au sein de l’Union, la situation sécuritaire demeure préoccupante.

Il s’est félicité de l’organisation diligente de la riposte opérée par les forces armées nationales avec l’appui des troupes sous régionales et de la Communauté internationale.

Pour assurer l’efficacité des dispositifs mis en place et garantir la sécurité des populations, Alassane Ouattara estime que, les États membres de l’Union devront accroître leur coopération sécuritaire et mutualiser les moyens de défense.

« Je voudrais adresser mes remerciements à tous les pays frères et amis dont les forces armées sont engagées à nos côtés dans la lutte contre le terrorisme. Je présente nos sincères condoléances à nos populations endeuillées et j’exprime notre compassion et notre solidarité à tous ceux qui sont éprouvés par ce fléau », a-t-il ajouté.

Lire aussi : Togo : que comprendre des rites Evala ?

Au plan économique, Alassane Ouattara s’est également félicité des bonnes performances enregistrées par l’UEMOA ces dernières années, car la croissance économique de l’union s’est établie à 6,6% en 2018 le même niveau qu’en 2017.

Selon lui, cette résilience résulte de la bonne qualité des politiques conduites par le gouvernement des états et par les organes et institutions communautaires.

Il est persuadé que pour les années à venir, les perspectives sont toutes aussi favorables et a invité les États de l’Union à œuvrer au respect des critères de convergences retenues au titre de la surveillance multilatérale.

Le Chef de l’Etat a annoncé qu’un accent particulier devrait être mis sur la mobilisation des ressources intérieures nécessaires à l’accroissement des dépenses prioritaires.

S’agissant du processus d’intégration de l’Union, Alassane Ouattara a avoué que des avancées significatives sont enregistrées notamment dans les domaines de la gestion-macro-économique, la convergence économique, l’approfondissement du marché commun, du renforcement des infrastructures et de la mise en œuvre des politiques sectorielles.

Il a affirmé que l’exercice de la revue annuelle, les reformes politiques, programmes et projets communautaires, dans chaque état membre, a contribué à améliorer leur mise en œuvre.

Lire aussi : [Urgent] Togo – Élections locales : les résultats définitifs dans les prochains jours

Face à cette situation, le Président en exercice a encouragé l’ensemble des états membres pour leur adhésion à cette revue, salué les efforts déployés par les organes et les institutions communautaires dans le cadre de l’approfondissement du processus d’intégration dans l’espace.

Ouattara les a enfin exhortés à renforcer leur coopération et leur synergie d’action pour une plus grande efficience dans la mise en œuvre des reformes communautaires.

Convaincu que la consolidation des importants progrès économiques et sociaux, accomplis au cours de ces dernières années, nécessite la préservation d’un climat social, stable et apaisé, il souhaite une amélioration de la situation sécuritaire, car cela permettrait aux états membres de franchir des étapes décisives sur le chemin de l’émergence économique et d’atteindre les objectifs fixés par les pères fondateurs en vue de faire de l’Union un espace d’intégration paisible et prospère.

Lire aussi : La Côte d’Ivoire accueille la 18ème édition de l’AGOA

Il faut noter que les travaux de cette 21ème session tout comme les précédentes se tiennent à huis clos. La cérémonie de clôture prévue à 14 heures sera marquée par la signature des actes par les chefs d’Etat et de Gouvernement, la lecture du communiqué final par le Président de la commission de l’UEMOA.

Avec Koaci




Ad Nunyalab


Ad Nunyalab

Congo : le président Denis Sassou Nguesso veut mettre fin à l’absentéisme des fonctionnaires

Bénin – Crise politique : la proposition de Lionel Zinsou au président Patrice Talon