UMOA : Le Togo met en place les bases de son adhésion à l’ECO

Le gouvernement togolais a adopté ce mercredi 22 septembre 2021 un avant-projet de loi essentiel à l’adoption de l’ECO.

Ce texte autorise la ratification de l’accord de coopération entre les Gouvernements des États membres de l’Union monétaire ouest africaine (UMOA) et le Gouvernement de la République française.

Il a pour objet de solliciter l’autorisation de la représentation nationale pour ratifier le nouvel accord de coopération monétaire entre les Gouvernements des États membres de l’UMOA et le Gouvernement de la République Française, signé le 21 décembre 2019 à Abidjan.

Ce nouvel accord constitue une avancée majeure réalisée dans l’intégration économique et monétaire des huit pays membres de l’UMOA.

En effet il met en place les bases de l’adhésion de ces pays à l’ECO, projet de monnaie unique de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO).

Son objectif est triple. D’une part le texte va améliorer les échanges entre les différents pays membres.

D’autre part, il vise à renforcer la stabilité et la résilience des économies.

Enfin, il va permettre d’impulser une croissance forte, durable et inclusive au niveau de la région.

L’UMOA comprend actuellement : le Bénin, le Burkina, la Côte-d’Ivoire, la Guinée Bissau, le Mali, le Niger, le Sénégal et le Togo.

Plus d'articles
Mercato / Real Madrid : l’autre bataille royale que Zidane doit mener