Un ancien directeur de la CIA confie être «de plus en plus gêné d’être un homme blanc» (vidéo)

Le débat entre démocrates et républicains sur l’impact et la désignation des responsables de l’assaut du Capitole du 6 janvier ayant entraîné la mort de cinq personnes, dont un policier, est loin d’être clos.

L’ancien directeur de la CIA (2013 à 2017) et ex-conseiller de Barack Obama, a vivement critiqué les déclarations de certains membres du Parti républicain, se disant gêné d’être “un homme blanc”. 

«Je suis de plus en plus embarrassé d’être un homme blanc ces jours-ci, à la lumière de ce que les autres hommes blancs disent», a-t-il déclaré sur la chaîne MSNBC, provoquant un rire de Nicole Wallace, animatrice de l’émission «Deadline White House». «À quelques exceptions près comme Mitt Romney, Liz Cheney, Adam Kinzinger, il y a si peu de républicains au Congrès qui valorisent la vérité, l’honnêteté et l’intégrité», dénonce-t-il. «Et ils continueront à embrouiller le pays comme l’a fait Donald Trump», poursuit celui qui s’était mis à dos l’ancien Président américain en l’accusant notamment d’être «dans la poche» de Vladimir Poutine.

Tournant en dérision sa déclaration, nombre d’internautes ont indiqué qu’eux aussi avaient honte de lui, alors que d’autres ont souligné que cet ancien patron du renseignement américain avait d’autres choses à se reprocher. Ils ont souligné entre autre ses allégations, rapporte Sputnik, sur la soi-disant ingérence russe dans l’élection présidentielle américaine de 2016.

Plus d'articles
Coronavirus / Sénégal : 2 rassemblements religieux font paniquer le pays