in

Un cyclone meurtrier fait des milliers de sinistrés en Inde et au Bangladesh

Le cyclone Amphan a ravagé le Nord-Est de l’Inde et du Bangladesh dans la nuit du 20 au 21 mai 2020. Le bilan provisoire arrêté dans la journée du 21 mai fait état de 84 morts et de 500 000 personnes évacuées.

Ghana : Fin du confinement, les populations en fête dans les rues (vidéo)

C’est le plus puissant cyclone observé dans la région du Bengale depuis 21 ans. La vitesse des rafales nocturnes dépassait 110 kilomètres à l’heure à Calcutta. Des dizaines d’arbres ont été déracinées causant la mort des dizaines de personnes.

Torsa Saha, une sinistrée de la ville indienne, a rendu son témoignage. « Le vent était extrêmement fort. À tel point que nous avions peur de sortir sur le balcon pour récupérer nos habits. Nous ne pouvions plus rien voir dehors. Nous distinguions juste les poteaux électriques qui vacillaient. Ce matin, je vois que trois arbres ont été déracinés et les échoppes de thé de la rue, qui sont en bambou sont détruites. Ma femme de ménage, elle, vit dans un bidonville voisin, et leur maison a été inondée. Elle avait de l’eau jusqu’aux genoux et n’a pas pu dormir. Elle a un enfant et elle a passé la nuit debout en le serrant dans ses bras », a raconté la dame.

Rohff se moque d’Eric Zemmour sur Twitter

Alors que l’Inde a enregistré plus de 110 000 cas de contaminations au Covid-19 dont 3 000 décès au moins, la promiscuité des personnes évacuées dans les centres bondés augmente les craintes que l’épidémie prenne encore plus de l’ampleur.

Avec RFI



Lesotho : Moeketsi Majoro nommé Premier ministre

Coronavirus : Google et Apple mettent à disposition leur outil de traçage