Un Etat américain veut autoriser la transformation des cadavres en engrais

À partir de 2027, il sera possible de laisser les cadavres se décomposer en Californie, selon une loi, signée le dimanche 18 septembre par le gouverneur de l’État.

Au lieu d’être incinérées ou enterrées, les personnes décédées pourront être transformées en compost.

Le processus est le suivant: le cadavre est placé dans une structure contenant des matériaux naturels, comme des copeaux de bois ou de la paille pendant au moins 30 jours. Une fois entièrement décomposé, il est rendu aux proches de la personne décédée.

Cristina Garcia, membre de l’Assemblée de Californie, l’organe législatif de l’État, à l’origine de cette loi, estime que cette technique est “plus respectueuse de l’environnement que l’inhumation, qui peut libérer des produits chimiques dans le sol, ou que la crémation, qui utilise des combustibles fossiles et libère du dioxyde de carbone qui réchauffe la planète”.

La Californie rejoint ainsi l’État de Washington, le Colorado, l’Oregon, et le Vermont, qui ont déjà légalisé le compost humain. Il faut compter entre 5000 et 7000 dollars, selon les entreprises qui pratiquent cette activité.

Avec Bfmtv

Similaires