Un étudiant de l’IAEC victime d’un accident mortel avec un bus SOTRAL

Le bus impliqué dans l’accident ce jeudi

La désolation et la tristesse étaient remarquables sur le visage des témoins de l’accident mortel survenu entre un bus SOTRAL et un motocycliste, étudiant de l’IAEC, ce jeudi 30 novembre sur le tronçon CAP Casablanca-Collège Protestant.

Selon un témoin interviewé par nos confrères d’une radio locale, dont la transcription a été fidèle, « le garçon allait à l’école à moto quand le chauffeur du bus SOTRAL voulait garer. Il l’a très bien vu devant lui. Au lieu de le dépasser avant de garer, il a forcé le passage pour garer  devant le garçon. Le garçon, ayant vu le chauffeur, voulait s’éclipser, mais est tombé devant la voiture et la moto dans l’autre sens. Le bus n’a pas touché sa moto, mais il l’a écrasé ce qui a fait toucher sa tête ».

Au commissariat du 4e arrondissement de Lomé où il est gardé à vue jusqu’à la fin de l’enquête, le  conducteur du bus SOTRAL s’est exprimé en ces termes (transcription fidèle). « Je suis au volant. J’ai quitté Zanguéra en venant vers le Collège protestant. On suivait le convoi, il y avait l’embouteillage. A ma surprise, j’entends un choc derrière moi et en même temps les gens criaient derrière. Moi-même, je me demandais il y a quoi ? On m’a dit qu’il y a quelqu’un qui est cogné derrière. J’ai garé et je suis descendu et je vois un homme couché. Moi-même ça m’a étonné vraiment. Je ne sais pas si c’est le pneu de derrière ou son déplacement ou comment ? »

« L’accident qui est arrivé ce matin-là, ça me fait mal. J’ai commencé par conduire ce n’est pas aujourd’hui. Je suis très désolé !, je suis très désolé ! », s’est-il exclamé.

En ces périodes de fin d’année où les accidents sont légion, il est important de redoubler de vigilance au cours de ses déplacements. Nous présentons nos sincères condoléances à la famille éplorée.

Golden Tulip Ad

Togocom Night Gift

Togocom Night Gift
Plus d'articles
Côte d’Ivoire : après avoir mangé un chat, 10 jeunes meurent