Le Baccalauréat session unique de juin 2019 (BAC 2019) au Bénin n’as pas seulement le mérite d’avoir connu un taux de réussite record. Il a également permis à un jeune garçon de réaliser un incroyable résultat après son expérience mitigée au Baccalauréat 2017.



Lire aussi : Togo : La jeune bachelière de 17 ans décédée de façon tragique à Kara inhumée

Peace Delaly Nicoué , puisque c’est de lui il s’agit, avait été présenté comme un génie en 2017 alors qu’il passait le BAC à l’âge de 11 ans. A l’arrivée il se retrouve avec une moyenne passable avec 10,64. Un résultat qui avait suscité des doutes sur ses dons particuliers.

Un jeune Béninois de 13 ans décroche le BAC 2019 avec 15,2 de moyenneEn 2019, soit deux ans après Peace Delaly Nicoué (photo) prend sa revanche et fait taire ses critiques. Sans tambour ni trompe, il se présente au Baccalauréat 2019, dans la série G2 sans avoir jamais suivi les cours dans une salle de Terminale G2 de façon formelle aux dires de ses géniteurs.

Il obtient son Baccalauréat avec une moyenne générale de 15,20; 20/20 en Mathématiques Appliquées, 19/20 en anglais, 15/20 en Etude de cas, 15/20 en Français, 12/20 en Droit, 11/20 en Economie, et 12/20 en sport.

Lire aussi : Togo : Les 20 premiers jeunes retenus pour le PPEP sont connus (photos)

Avec ce résultat, Peace Delaly Nicoué confirme d’une manière ou d’une autre son extraordinaire parcours décrit par ses parents en 2017.

« Sans aller à l’école, mon fils Nicoué Peace Delaly parlait couramment le français et l’anglais à 4 ans comme quelqu’un qui a vécu dans un pays anglophone. Il n’a jamais fait d’études primaires et n’a même pas le Certificat d’études primaires (CEP) », avait confié son père. Après le CEP, Peace s’inscrit directement en classe de 4ème et obtient son BEPC en classe de troisième.

Lire aussi : [Vidéo] Il mange des insectes venimeux en direct et meurt en direct

La polémique de 2017…

Au lieu de s’inscrire en classe de Seconde comme ses camarades, Peace Delaly Nicoué a été autorisé à s’inscrire en classe de Première après son BEPC à l’âge de 10 ans. Un an après, soit à l’âge de 11 ans, il s’inscrit en Terminale pour passer le Bac A2. Mais il se heurte au refus de l’Office du Baccalauréat qui l’avait jugé trop jeune. L’histoire avait créé suscité une grosse polémique suite aux appels lancés par ses parents. Il a fallu l’intervention de la Présidence de la République pour que Peace compose la session de remplacement du BAC 2017, dans la série A2.

Avec Beninwebtv