in

Un match de football à l’origine de la propagation du coronavirus en Europe ?

L’Italie et l’Espagne sont les deux pays européens les plus touchés par la pandémie de coronavirus. Et l’une des explications serait le match de Ligue des champions entre l’Atalanta Bergame et le FC Valence.

Italie : 475 nouveaux morts en un seul jour, le sinistre bilan de ce mercredi

Le 19 février dernier, le club italien était opposé à la formation espagnole comptant pour les 8e de finale aller de la compétition. Mais comme son stade est trop petit pour accueillir ce genre de rencontres, l’Atalanta avait trouvé refuge à Milan, à San Siro, où se sont rassemblés dans les travées pas moins de 43.000 supporters transalpins, mais aussi 2.500 spectateurs ibériques dans le parcage réservé aux visiteurs, après avoir fréquenté divers moyens de transports.

PSG : Des examens prévus pour Neymar ?

Cette concentration de personnes aurait contribué à faire exploser le nombre de cas et de faire de Bergame l’épicentre de la pandémie de Covid-19 de l’autre côté des Alpes. C’est du moins la théorie avancée par le responsable du département pneumologie de l’hôpital Papa Giovanni XXIII de Bergame. ” Mon point de vue : 40 000 Bergamasques se rendent à San Siro pour Atalanta-Valence le 19 février. En bus, en train, en voiture. Une bombe biologique “, a confié Fabiano Di Marco au Corriere della Sera.

Real Madrid : le groupe de Zidane face à Manchester City en Ligue des champions

Un avis partagé par un médecin immunologue italien, qui met en avant le timing ainsi que les scènes de joie dues à la victoire de l’Atalanta. ” Un mois s’est écoulé depuis ce match, le timing est donc pertinent. Le regroupement de milliers de personnes, à seulement quelques centimètres les unes des autres, en exprimant sa joie, en s’embrassant, a pu favoriser la propagation du virus “, a indiqué Francesco Le Floche au Corriere dello Sport. « « Avec le recul, ce match n’aurait jamais dû avoir lieu », a-t-il également lancé.


Ad Nunyalab


Ad Nunyalab

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Albert Uderzo, le papa d’Astérix, est mort à l’âge de 92 ans

Kenya / Coronavirus : “plus de rapports s3xuels pendant 6 mois” dixit le gouvernement