Un nouveau fonds de l’UE pour la crise migratoire

Président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker
Président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker

Ouvert ce mercredi 11 novembre, le sommet de La Valette en Malte sur l’immigration est arrivé à terme ce jeudi.

À l’issue des travaux, un fonds fiduciaire a été alloué pour la cause. D’une valeur de 1.8 milliards d’Euros, il provient des instruments de financement de l’Union européenne, ainsi que des contributions des États membres de l’UE et autres donateurs.

Il permettra de garantir la stabilité et d’aider dans la lutte contre les causes profondes de la migration irrégulière et les personnes déplacées en Afrique. Il deviendra l’outil privilégié  pour la mise en œuvre du plan d’action né des négociations de La Valette et  à la réalisation des divers projets issus des cinq points principaux inscrits à l’ordre des négociations du sommet.

Nous franchissons une nouvelle étape en ce jour. Ce fonds fiduciaire d’urgence pour l’Afrique, mis sur pied en un temps record montre une fois de plus combien l’UE est déterminée à relever rapidement les défis de taille auxquels nous sommes confrontés dans la région’, a déclaré le Président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker.

Une première réunion du Conseil sur d’administration du fonds fiduciaire a lieu cet après-midi. Il permettra de définir les bases-clés de la gestion de ce fonds et d’en définir les principales orientations.

Plusieurs instruments sont déjà mis en œuvre par l’Union européenne pour la contribution au développement des pays africains. Il s’agit entre autres du Fonds européen de développement (FED) qui pour la période 2015- 2020, a octroyé 1.15 milliards d’Euros pour l’Afrique de l’Ouest. Il est financé par les contributions directes des pays membres.

Joël Dagba

Golden Tulip Ad

Togocom Night Gift

Togocom Night Gift
Plus d'articles
Togo : un week-end prolongé s’annonce