in ,

Un nouveau virus “100 fois pire” à l’horizon

Au moment où l’humanité peine à maîtriser le Covid-19 qui fait ravage dans le monde entier, un nouveau virus “cent fois pire” est prédit par un scientifique américain pointant des zoonoses qui apporteront à l’humanité de nouvelles pandémies tout en mettant l’accent sur les poules comme principal coupable du nouveau virus.

Des chercheurs américains créent un masque qui devient fluo au contact du coronavirus

Le scientifique américain Michael Greger met en lumière le fait que les zoonoses, les maladies dont les agents se transmettent naturellement des animaux à l’Homme, sont les clés de tous les malheurs en termes de virus et que le coronavirus n’est pas le dernier à une telle échelle qui frappera l’humanité.

Le docteur explique dans son dernier livre « Comment survivre à une pandémie » qu’un nouveau virus apocalyptique frappera bientôt à la porte de l’humanité si rien ne change. Et à l’en croire, ce virus sera «100 fois pire» quand il arrivera.

Coronavirus : des singes infectés par le Covid-19 semblent développer une immunité

Michael Greger démontre que le nouveau porteur du virus H5N1 est une poule dont la viande est consommée à grande échelle. Le corps humain devient de plus en plus vulnérable au virus en raison des conditions de fabrication non-stériles et des produits chimiques qui font grandir les volailles.

Le scientifique a raconté qu’en 1997, il y avait une nouvelle souche de grippe connue sous le nom de H5N1. Il est indiqué que la première personne infectée a été un garçon de trois ans à Hong Kong, qui a eu des douleurs à la gorge et à l’abdomen, et a succombé à une insuffisance respiratoire aiguë. Heureusement, la propagation a été contenue et seulement 18 personnes ont été infectées, dont trois sont décédées.

A cause des critiques de Trump, Twitter invité à emménager en Allemagne

Pour éviter une nouvelle épidémie, l’auteur du livre a fait remarquer qu’il était important de commencer à élever les poules non dans des usines immenses, mais dans de petites fermes et avec moins d’oiseaux. Bref, dans des conditions plus hygiéniques.



Mort de George Floyd : le président ghanéen Nana Akufo Addo indigné

Game of Thrones : l’actrice Emilia Clarke, tête d’affiche du nouveau film d’horreur “Murder Manual”