in

Un réfugié gagne pour sa famille le droit de rester en Angleterre s’il meurt du coronavirus

Hassan Akkad est un réfugié syrien qui risque sa vie dans la lutte contre le coronavirus en tant que technicien de surface d’hôpital au Royaume-Uni. Il a réussi à obtenir le droit pour sa famille de rester en Angleterre s’il devait mourir au contact du Covid-19.

Elizabeth II : pourquoi le confinement est une aubaine pour son couple

D’après Info Migrant, l’homme est un cinéaste, ayant travaillé comme enseignant en Syrie ; il a fui son pays après avoir été torturé pour avoir participé à des manifestations contre le régime.

Lorsque la pandémie s’est déclarée dans le pays, il a décidé de contribuer à la lutte en s’engageant dans le premier front ; une formation accélérée lui a permis d’intégrer le personnel du NHS.

“J’ai senti qu’il fallait que je fasse quelque chose”, a-t-il déclaré à The Independent. “Quand j’étais dans des situations similaires auparavant, j’ai fait quelque chose. J’ai agi”.

“Londres est ma maison depuis que j’ai quitté la Syrie, et le moins que je puisse faire est de m’assurer que mes voisins et l’incroyable personnel du NHS sont en sécurité et en bonne santé”. 

L’Italie pourrait régulariser 600.000 sans-papiers pour contrer l’impact économique du coronavirus

Il y a un mois, le ministère de l’Intérieur a mis en place un « programme de deuil » qui offre aux proches du personnel soignant étranger une sécurité en cas de deuil incluant automatiquement un permis de séjour permanent en Angleterre et le droit d’y étudier et d’y travailler. 

Les techniciens de surface travaillant à l’hôpital sont exclus de ce programme. Se sentant trahi, Akkad a lancé un appel à l’aide dans une vidéo postée sur Twitter.

“Je me sens trahi, poignardé dans le dos, choqué d’apprendre que votre gouvernement a décidé de nous exclure mes collègues et moi (…) . Si je meurs du Covid-19, ma compagne n’aura pas le droit d’être aidée ? C’est ainsi que vous nous remerciez pour ce qu’on a fait ? Le moins que vous puissiez faire, si nous mourrons, c’est de permettre à nos familles de rester ici”.

Royaume-Uni / Coronavirus : le taux de chômage atteint son plus haut niveau depuis 1996

Très vite, cette vidéo est devenue virale ; elle a été visionnée plus d’un million de fois. Cela a poussé le ministre de l’intérieur Priti Patel a réagir en étendant ces mesures aux travailleurs à bas salaire, dont Akkad faisait partie. 

« Chaque décès dans cette crise est une tragédie et, malheureusement, certains membres du personnel soignant et des travailleurs sociaux ont fait le sacrifice ultime pour sauver la vie d’autres personnes. Lorsque j’ai annoncé l’introduction du programme de deuil en avril, j’ai dit que nous continuerions à travailler avec l’ensemble du gouvernement pour trouver des moyens d’offrir un soutien supplémentaire. Aujourd’hui, nous étendons le programme que nous avions prévu pour le personnel soignant aux travailleurs sociaux et autres agents de soutien. Nous voulons nous assurer que les familles reçoivent l’aide dont elles ont besoin et cette mesure entrera donc en vigueur immédiatement et rétrospectivement. »

5 ans après avoir vendu son champ pour investir dans QNET, il revient être manœuvre dans son ancien champ

C’est tout ému et le visage souriant que Hassan Akkad a remercié les Britanniques dans une vidéo publiée jeudi 21 mai, pour avoir contribué à faire changer d’avis leur Premier ministre.

“J’avais perdu espoir, j’ai retrouvé foi dans ce pays (…) Si la Grande-Bretagne est un grand pays, c’est bien grâce à vous”.

France : un gendarme dépose une plainte inédite contre Édouard Philippe

Musique : l’artiste Bramsito dévoile un nouveau single ‘’Criminel’’