in

Une ancienne candidate de “The Voice Kids” harcelée et frappée ; elle se confie

Le problème avec la réussite c’est que les gens ont du mal à l’accepter. D’abord ça commence avec des harcèlements ensuite la jalousie et enfin la haine. Et si rien n’est fait pour y remédier ils finiront par nous tuer. C’est l’histoire touchante d’une petite fille devenue adulte.

Profitant de son passage sur le plateau de “Touche Pas à Mon Poste” (TPMP)  hier jeudi 19 novembre, Santine l’ancienne candidate de The Voice Kids a mis en garde contre la médiatisation des enfants. « Même s’il y a des psychologues dans l’émission, il y a une telle pression, une telle médiatisation sur les épaules d’un gamin de 6 ans… Quand tu fais une émission et que tu vas à l’école, les gamins n’ont pas le temps de prendre du recul. Donc, tu t’en prend plein la gueule ». Si elle a critiqué  l’émission qui lui a tout de même permis de réaliser son rêve c’est qu’il y’a une raison.

En 2015, elle n’avait encore que  10 ans et était sous les projecteurs de l’émission « The Voice Kids ». Lors des auditions à l’aveugle, son interprétation du titre « Il m’a montré à Yoodler » de Manon Bédard avait séduit Patrick Fiori. L’artiste avait buzzé pour l’embarquer dans l’aventure qu’elle poursuivra jusqu’aux battles.  C’est  là que tout a commencé. Les jours qui ont suivi  la belle prestation de la petite fille ont été éprouvants  et cauchemardesques, elle raconte : « C’était du harcèlement scolaire en fait. On pense tous que c’est de la jalousie mais c’est quelque chose qui est presque insoutenable.  Ça a commencé par des petites remarques, puis elles sont devenues plus blessantes. Il y a eu des insultes : ‘tu te la pètes’, ‘tu prends la grosse tête’, ‘t’es une p*te’, ‘salo**’… Et ça a fini par des coups. On me poussait des bancs, on me faisait tomber, on me mettait des claques, des coups de poings…  Avec le coup de poing, on se dit que c’est trop. Au bout du troisième coup, on s’est dit que ce n’est pas normal.  Je me disais, ‘ils vont réussir à me tuer ». Agée aujourd’hui de 16 ans, l’adolescente est plus courageuse que jamais.

Pour la sortir de ce cauchemar, ses parents ont décidé de déménager et de changer Satine d’établissement scolaire. Elle mène « une vie d’ado normale ». Mais le harcèlement laisse des traces.

 

Avec Metrotimes.be




Ad Banque Atlantique

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ligue 1 : l’AS Monaco renverse le PSG !

PSG : la réaction à chaud de Kylian Mbappé après la défaite à Monaco