in ,

Une attaque djihadiste contre un poste-frontière avec le Burkina Faso tue 12 soldats ivoiriens

Des djihadistes dans la zone déserte de la région de Meneka, le 4 février 2018. (Photo de Souleymane AG ANARA / AFP

Une attaque terroriste dans le nord de la Côte d’Ivoire, près de la frontière avec le Burkina Faso, a tué 12 soldats de l’armée ivoirienne, a déclaré à Reuters une source chez les hauts gradés de l’état-major.

Burkina Faso : 12 suspects de terrorisme mystérieusement morts dans leurs cellules

L’attentat s’est produit tôt dans la matinée. Les terroristes semblaient venir du Burkina Faso, a-t-elle précisé.

Deux autres gendarmes sont portés disparus. Un terroriste a été tué, a précisé la source.

« Il y a une dizaine de victimes », a affirmé une source ivoirienne. La source a fait état de « 12 morts dont 11 militaires et un gendarme » ainsi que de « 6 blessés et 2 disparus » alors qu’une autre source ivoirienne parle de « 9 morts ». Une source burkinabé a également évoqué une « dizaine de victimes » au cours de cette première attaque djihadiste sur le sol ivoirien depuis l’attentat de Grand Bassam en 2016 (19 morts).

Meghan Markle et Harry : bébé Archie a dit ses premiers mots

La Côte d’Ivoire et le Burkina Faso ont lancé le mois dernier une opération militaire conjointe pour lutter contre la menace croissante des djihadistes liés à Al-Qaïda et à Daech dans la région du Sahel.



Saham Ad

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Lesotho : la police accuse l’ex-Premier ministre d’avoir versé 14 millions FCFA aux assassins de sa femme

Tunisie : une embarcation clandestine de migrants fait 34 morts