Une autre vie est possible après le drame…

Une autre vie est possible après le drame…Démarrage depuis le lundi dernier, et ce jusqu’au au 31 décembre prochain, de la deuxième campagne de réparation gratuite des fistules obstétricales couplée à la première campagne de réinsertion socio-économique des femmes guéries.

Une initiative conjointe des Ministères en charge de la Santé et de la Promotion de la Femme avec l’appui du Fonds des Nations Unies pour la Population (UNFPA). La cérémonie officielle a eu lieu ce jeudi 10 décembre à Sokodé, en présence de la Ministre Tchabinandi Kolani-Yentcharé.

‘Le message à ces femmes fistuleuses est qu’une autre vie est possible pour elles au décours du drame qu’elles ont vécu (…) Il faut qu’elles soient courageuses et s’engagent à la lutte contre les fistules. C’est à elles de diffuser l’information, et de dire à toutes celles qui sont cachées dans les contrées et qui ont perdu tout espoir de vivre, qu’une autre vie est possible pour elles’, a expliqué la Ministre de l’Action Sociale.
,
La fistule obstétricale qui constitue l’une des lésions les plus graves et les plus dangereuses susceptibles de survenir lors d’un accouchement, est une perforation entre le vagin et la vessie ou le rectum, due à un arrêt prolongé du travail en l’absence de soins obstétricaux.

Elle provoque une fuite d’urine et/ou de matières fécales par le vagin, et entraîne à plus long terme des problèmes médicaux chroniques. Les femmes qui en souffrent sont souvent condamnées à la dépression, à l’isolement social et à une aggravation de la pauvreté.

Le Gouvernement togolais, pour venir en aide à cette couche, a élaboré avec l’appui de ses partenaires, un plan stratégique qui comporte trois volets, notamment la prévention, la prise en charge chirurgicale et la réinsertion psychosociale et socioéconomique.

Platinium Card BAT

Phone Promo TG

Golden Tulip Ad

Togocom Kpevika
Plus d'articles
En soins intensifs, le Premier Ministre britannique Boris Johnson placé sous oxygène