Une connexion fluide et un réseau clair en perspective au TogoD’ici au mois de mars prochain, la qualité des services des opérateurs de téléphonie au Togo, tant sur le plan de la voix que des données, connaitra une amélioration conséquente.

C’est ce qu’on peut retenir d’une intervention du Directeur général du leader de la téléphonie mobile au Togo, Togo Cellulaire, M. Affo Atcha-Dedji, ce mardi 12 janvier à l’issue de la conférence sur ‘Les TIC dans l’émergence des peuples africains : le cas du Togo’, tenue dans le cadre des activités de la semaine des ‘Réussites de la Diaspora’, initiée par le chef de la diplomatie togolaise, Professeur Robert Dussey.



‘Si vous voyez, depuis novembre jusqu’à aujourd’hui, il y a eu beaucoup d’évolutions (…) Nous, en tant qu’opérateurs, l’objectif très important que nous regardons, c’est ce qui va se passer au mois de mars au Togo, la Conférence sur la sécurité maritime’, a déclaré M. Atcha-Dedji.

‘Madame la Ministre des Postes et de l’Économie numérique, a-t-il poursuivi, nous a instruits pour que d’ici mars, tout étranger qui viendra au Togo, soit satisfait de nos réseaux, et c’est un engagement ferme, à nos niveaux, tant à Togo Télécom qu’à Togo Cellulaire’.

Abordant le sujet d’une probable fusion entre les deux opérateurs de téléphonie publique au Togo, M. Atcha- Dedji, éclaircit l’opinion: ‘Depuis un certain temps, certains parlent même de la fusion de Togo Télécom et de Togo Cellulaire. Ce n’est pas une fusion. C’est une façon de se compléter, se mettre main dans la main pour mieux répondre aux besoins de la clientèle’.

‘Au niveau de Togo Télécom, aujourd’hui, nous travaillons ensemble pour qu’on arrive à améliorer la qualité du réseau au Togo (…) Ce n’est pas que nous n’ayons pas la capacité de le faire, mais il fut un temps, où il y a eu un problème de choix d’investissement. Donc, nous nous sommes engagés maintenant à travailler ensemble, pour que les Togolais puissent avoir une bonne qualité de connexion.’

Cette nouvelle information qui réjouira plus d’un Togolais vient à point nommé, confirmer la volonté du Gouvernement de faire du Togo, un hub du numérique de la sous-région.