in ,

Une femme décède après avoir été léchée par son chat

Une femme âgée de 80 ans, résidente de la ville australienne de Melbourne est décédée après avoir été griffée et léchée par son chat, rapporte le média Herald Sun dans sa parution du jour.

Selon le média, la femme a été retrouvée inconsciente par ses proches dans son lit à côté du chat. Les médecins ont découvert dans l’organisme de la retraitée la bactérie pasteurella multocida, qui provoque une méningite bactérienne, précise la source.

Une nouvelle arnaque circule sur l’application WhatsApp

«Ma mère dormait avec le chat et évidemment il a léché la plaie toute la nuit, et c’est la salive ayant pénétré dans sa circulation sanguine qui a causé des dommages», a expliqué la fille de la victime au Herald Sun. D’après le média, la femme a passé neuf jours dans le coma, après quoi elle a été déconnectée du système de survie.

Le danger de la salive des chats

La directrice des maladies infectieuses d’un hôpital local, Lindsay Grayson, citée par le Herald Sun, a averti les propriétaires qu’il ne fallait pas laisser leurs chats lécher les plaies ouvertes. Parallèlement, elle a souligné que ceux qui présentaient des troubles du système immunitaire devaient éviter ces animaux.

Retour de Neymar au FC Barcelone : la réponse de Josep Maria Bartomeu

«C’est un gros problème et il apparaît de plus en plus comme une cause non reconnue d’infection des valves cardiaques, qui est évidemment fatale si elle n’est pas traitée», a déclaré Mme Grayson au média.

Avec Sputnik



0 0 vote
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaire

Togo / PNPER : La CTOP outille des techniciens agricoles sur l’élaboration des plans d’affaires

Google Chrome promet d’augmenter l’autonomie des ordinateurs et smartphones