Une femme tuée à coups de poêle à frire

Dans la journée du mercredi 2 septembre 2020, un homme a fait irruption dans un appartement de Saint-Gall(Suisse) avant de s’en prendre à une femme de 46 ans. À leur arrivée, les policiers ont sommé l’agresseur de cesser de rouer de coups sa victime. 

 

Or le jeune homme de 22 ans n’a pas réagi aux injonctions des agents et a continué à la frapper «très violemment». La police n’a pas eu d’autre choix que de tirer plusieurs coups de feu sur l’agresseur. Il est décédé sur place. Sa victime, elle, a succombé un peu plus tard à l’hôpital.

Un père de famille tente de tuer sa fille de 28 ans

Jusqu’à présent, on savait uniquement que le lieu du drame et la victime semblaient avoir été choisis au hasard par l’agresseur. Interrogé par le «St. Galler Tagblatt», le Ministère public révèle désormais l’arme du crime: une poêle à frire. 

 

 

Au début, les autorités avaient uniquement évoqué un objet «anguleux et pointu». Le Ministère public ajoute par ailleurs que l’auteur a vécu près du lieu de crime jusqu’à il y a trois ans. Toutefois, les autorités ne pensent pas que le jeune homme et la quadragénaire se connaissaient.

2 morts lors des manifestations en soutien à un Afro-américain blessé par la police

Le journal «Corriere della Sera» rapporte quant à lui que la victime était une Italienne originaire du nord de l’Italie. Elle travaillait à Saint-Gall en tant que nounou depuis quatre ans. La quadragénaire laisse derrière elle un mari ainsi que trois enfants. Pour l’heure, on ignore si des enfants se trouvaient dans l’appartement au moment des faits. 

 

Le Ministère n’a pas souhaité donner de précisions à ce sujet. Plusieurs médias italiens affirment cependant que la victime a été tuée alors qu’elle tentait de défendre la fille dont elle s’occupait. L’enquête se poursuit.

Plus d'articles
Les anciens détenus ne seront plus des dangers pour la société