Une fillette décède suite à une « erreur » d’injection

Alors qu’elle souffrait d’une gastro, une fillette de 11 ans a rendu l’âme après avoir reçu une injection d’adrénaline administrée « par erreur » dans un hôpital de Sète en France.

France / Coronavirus : infectée, une infirmière a tenté de se suicider

La fillette de 11 ans est décédée le 27 mai 2020 au CHU de Montpellier où elle avait été transférée suite à la dégradation de son état de santé.

La mère avait amené aux urgences de l’hôpital Saint-Clair son enfant de 11 ans qui souffrait de douleurs au niveau du ventre la nuit du 24 au 25 mai.

Elle raconte que la fille s’était fait administrer une première injection de Spasfon. Puis un infirmier est arrivé dans la salle où elle se trouvait et a pris une ampoule depuis un chariot devant la porte pour faire une deuxième injection, notamment de « cinq milligrammes d’adrénaline ».

Une détérioration “brusque” de l’état de santé est survenue. « Elle s’est mise à trembler et à vomir du sang et puis son cœur s’est arrêté », a déploré la mère. Plus tard, la fillette a été prise en charge au CHU de Montpellier « dans un état désespéré », et « elle n’avait plus d’activité cérébrale », poursuit la femme. Après avoir passé plus de deux heures en réanimation, l’enfant est décédé.

Italie / Série A : un joueur décède en pleine séance d’entraînement

Le procureur de la République de Montpellier, Fabrice Bélargent, a fait savoir qu’une enquête préliminaire pour homicide involontaire a été ouverte suite à cet accident.