Une «méga-catastrophe» menace les États-Unis

Une catastrophe bien pire que les traditionnels tremblements de terre et les feux de forêt dont la côte ouest des États-Unis est souvent victime pourrait arriver à tout moment, prévient ABC News. Une rivière atmosphérique (un couloir d’humidité concentrée dans l’atmosphère) ARkStorm, pourrait submerger la Californie qui est en saison pluvieuse actuellement. Elle risque de dégénérer en un mois de tempêtes torrentielles le long de toute la côte ouest, totalisant entre trois et six mètres de précipitations avec un niveau d’eau de cinq mètres à certains endroits ; les inondations frapperaient presque tous les grands centres de population de l’État.

Le bilan sera très lourd puisque si l’on s’en tient à ces prévisions, certaines parties de la région de la baie de San Francisco, Los Angeles, San Diego et Sacramento seraient toutes sous l’eau, il y aura des milliers de glissements de terrain, des ruptures majeures de barrages et toute l’agriculture de l’État sera détruite.

Une telle « méga-catastrophe» s’était déjà abattue sur la Californie à l’hiver 1861-1862. «Un quart des maisons en Californie ont été inondées… L’inondation a détruit un tiers des terres imposables de la Californie cette année-là, et elle a mis l’État en faillite», a déclaré la sismologue Lucy Jones. 

«Les pluies qui ne cessèrent pas pendant plusieurs semaines ont rempli une partie importante de la vallée centrale avec des eaux de crue, créant une mer intérieure de 65 kilomètres de large et de 240 kilomètres de long», a détaillé le climatologue Daniel Swain précisant qu’environ 1 % des 400.000 habitants de l’État en sont morts, le nombre officiel de victimes n’ayant pas été établi. «Nous parlons d’une catastrophe à 1.000 milliards de dollars. Donc, c’est un niveau vraiment élevé, concernant les conséquences à long terme pour la Californie», a-t-il ajouté.

Cela fait environ une décennie que les deux experts tirent la sonnette d’alarme sur ce qui pourrait se passer si une tempête similaire se produisait aujourd’hui. «Nous avons simulé un modèle que nous avons appelé ARkStorm. Il a plu ainsi pendant environ 25 jours. Et cela a suffi à inonder un quart des propriétés de Californie», a déclaré Lucy Jones.

Publié il y a neuf ans, ce modèle sert d’avertissement aux dirigeants locaux et nationaux au cas où ce scénario deviendra un jour réalité. Des données récentes indiquent qu’une «méga-tempête» se produit environ une fois tous les 200 ans. Donc, en théorie, la prochaine pourrait se produire à tout moment au cours des 40 prochaines années. Il faudra s’attendre à de nombreuses victimes et au moins un million et demi d’habitants de la Californie devront être évacués, rapporte Sputnik.

Golden Tulip Ad

Togocom Night Gift

Togocom Night Gift
Plus d'articles
Une maîtresse verse de l’huile chaude sur son amant pour une raison assez surprenante (vidéo)