Une mère étrangle sa fille avec son pantalon de pyjama et affirme qu’elle s’est pendue

Après avoir nié les faits, elle finit par avouer.

C’est un drame horrible qui a effrayé les habitants de la ville d’Ottumwa, dans l’Etat de l’Iowa. En juillet 2018, la petite Cloe Chandler a été retrouvée étranglée à mort au domicile de la famille. La maman de cette fillette de cinq ans, Kelsie Thomas, a d’abord déclaré aux enquêteurs qu’elle s’était pendue accidentellement après avoir fabriqué une balançoire dans son placard avec son pantalon de pyjama. Cette mère de famille a admis plus tard aux forces de l’ordre qu’elle avait tué sa petite Cloe Chandler. Plus de deux ans après l’atroce décès de la fillette, le procès de sa mère a commencé. Devant la justice, le médecin légiste qui a examiné le corps de Cloe Chandler a assuré que sa mort était intentionnelle et non accidentelle. Mais l’un de ses confrères n’était pas aussi sûr que lui.

“Le fait est que ce que faisait l’enfant avant d’être retrouvée pendue dans le placard est inconnu, a déclaré le docteur Young au tribunal. Nous ne savons pas ce qu’elle faisait, nous ne savons pas exactement dans quoi elle était impliquée ou avec quoi elle tripotait. Nous ne savons tout simplement pas.” Sauf que lors de la reconstitution des faits, la maman de la petite fille de cinq ans a admis l’avoir tuée, en l’étouffant avec son bas de pyjama. “Il n’y avait vraiment aucune émotion impliquée là-dedans. Pourtant, c’était seulement quelques heures après la mort de sa fille, a déclaré l’officier Michael Sieren à KTVO. Et il n’y avait vraiment aucune émotion impliquée dans tout cela. Elle a passé son temps a parlé avec des agents et des enquêteurs expliquant comment elle a trouvé sa fille morte.”

Elle pourrait être condamnée à perpétuité

Selon les médias américains, Kelsie Thomas aurait avoué à de nombreuses reprises qu’elle détestait sa fille parce qu’elle avait commencé à lui rappeler son ex, Steven Chandler, qui l’aurait maltraitée par le passé. Les membres de sa famille ont déclaré que lorsqu’elle s’est remariée et a eu un nouveau bébé, elle a commencé à ignorer sa fille de cinq ans. Selon la police, la mère de famille a affirmé qu’elle s’était réveillée d’une sieste et avait trouvé sa fillette suspendue à un pantalon de pyjama dans son placard. Les enquêteurs ont déclaré que l’histoire de la mère avait commencé à changer une fois qu’ils avaient commencé à l’interroger, jusqu’à ce qu’elle avoue finalement avoir étranglé sa fille après des heures d’interrogatoire. Accusée de meurtre, elle a plaidé non coupable. Elle risque la prison à perpétuité.

Avec Closer

Plus d'articles
Le Cabinet LUCREATIF recrute une (1) secrétaire comptable bilingue pour une société de la place