in

Une mère victime d’une crise cardiaque tue son bébé de 4 mois après être tombée sur lui

Image d'illustration

Le samedi dernier, une jeune femme de 38 ans aurait été victime d’une crise cardiaque et par la suite étouffé son bébé en lui tombant dessus.

Inde : une femme victime de viol brûlée vive sur le chemin du tribunal

En début d’après-midi, elle aurait sans doute été prise de douleurs thoraciques et se serait écroulée quelques minutes plus tard. En tombant, elle aurait étouffé son bébé de tout juste 4 mois. C’est le père de famille, qui dormait à l’étage de la maison au moment des faits, qui a fait cette macabre découverte à 17 heures. Travaillant de nuit, il avait vu pour la dernière fois sa petite famille en vie, juste avant d’aller se coucher, vers 11 heures du matin.

« Il s’agit vraiment d’un cas relié à un problème de santé. Le père de famille semble être une personne qui travaillait fort pour offrir le meilleur à sa famille. C’est une situation tragique », a indiqué Greg Bacon du Service de police de Tempe à CNN.

Lors de l’arrivée des secours, ils n’ont rien pu faire, c’était déjà trop tard. Si les autopsies n’ont pas encore parlé, les premiers éléments laissent penser à une crise cardiaque puisque la jeune femme venait de faire des recherches sur son portable sur des douleurs à la poitrine.

« Nos agents ont parcouru son téléphone. Ils ont constaté qu’elle avait fait des recherches sur les douleurs à la poitrine. Nous pensons donc qu’elle a eu un problème cardiaque et qu’elle s’est écroulée sur Denari (son fils de 4 mois). Il s’agit d’un drame épouvantable », a ajouté le policier.

Hommage à Kobe Bryant : Cristiano Ronaldo et Luis Figo critiqués sur le web

Un médecin légiste devra également déterminer la cause du décès du bébé, mais les policiers pensent qu’il a suffoqué. « Il n’y avait aucun signe de traumatisme ». Pour les habitants de ce quartier réputé comme étant très calme, ce drame est traumatisant. Des bougies et des fleurs ont été déposées devant le domicile conjugal pour rendre hommage à la maman et son bébé.

Elle mord la langue d’un homme après l’avoir averti de ne pas l’utiliser en l’embrassant

Après les « Luanda Leaks », place à la décomposition de l’empire d’Isabel dos Santos