in ,

Université de Lomé : les XVIIIe Journées Scientifiques Internationales de Lomé (JSIL 2018) axées sur les ODD

La table des officiels à la cérémonie d'ouverture

La 18e édition des Journées Scientifiques Internationales de Lomé (JSIL 2018), s’est ouverte ce lundi 08 octobre 2018, à l’Université de Lomé.

La table des officiels à la cérémonie d’ouverture

Occasion pour les universitaires de mener des réflexions devant contribuer au développement de l’Afrique en général et de leur pays en particulier grâce au thème central des JSIL 2018, « l’Afrique face aux ODD : quelle recherche et innovation pour un développement durable ? »

Les activités inscrites à l’agenda des 18e journées scientifiques internationales de Lomé ont été officiellement ouvertes à l’auditorium de l’Université de Lomé par le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, Pr Octave Nicoué K. Broohm, en présence des représentants des communautés universitaires du Togo et du Bénin, du corps diplomatique, d’organisations internationales, et de nombreux invités et étudiants.

Vue partielle de l’auditorium de l’UL, cérémonie d’ouverture.

Le caractère actuel de la thématique impose l’implication de tous les domaines de la connaissance. C’est d’ailleurs cette logique qui semble guider les journées scientifiques de Lomé, « organisées en huit ateliers couvrant tous les domaines de la recherche. Des activités connexes vont également meubler le déroulement de cette manifestation : des communications, des ateliers, des conférences plénières, des tables rondes et des expositions », affirme Dr Essohanam BATCHANA, directeur de la Recherche et de l’Innovation de l’Université de Lomé.

« Aucun développement durable n’étant envisageable sans une participation active du monde de la recherche et de l’éducation », Pr Octave Nicoué BROOHM a recommandé à la communauté des chercheurs d’être ensemble pour une synergie d’action dans la mise en œuvre des ODD.

Cette 18e édition des Journées Scientifiques Internationales de Lomé (JSIL) constitue selon les organisateurs une interrogation idéale pour la pensée scientifique afin d’apporter sa précieuse contribution pour le développement durable au delà de la réalisation des ODD à l’horizon 2030.

Pr Koffi Ahadzi-Nonou, ancien président de l’UL lors de la conférence inaugurale

Des plénières, des ateliers de communication, des concours de posters, des expositions et des tables rondes vont meubler les JSIL 2018. Une leçon inaugurale dite par Prof Koffi Ahadzi-Nonou, ancien président de l’Université de Lomé, sur le thème «  l’Afrique subsaharienne face aux ODD » a permis de montrer qu’il serait utopique pour l’Afrique d’envisager atteindre la réalisation des ODD d’ici 2030 sans l’apport de la recherche et de l’innovation.

Les JSIL 2018 prennent fin le samedi 13 octobre 2018 avec le départ des 1409 participants venus des du Togo,  de l’Allemagne, de la Belgique, de la France, du Maroc, du Bénin, du Burkina-Faso, de la Côte d’Ivoire, du Mali, et du Sénégal.




Ad Nunyalab


Ad Nunyalab

Deux américains se partagent le Prix Nobel d’économie 2018

Le Sénégal choisi pour abriter les Jeux Olympiques de la Jeunesse 2022